Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Épidémiologie et santé / Education à la santé / Dépistage de la Trisomie 21 / PasteurCerba / Le dépistage de la trisomie: visite du laboratoire Pasteur-Cerba

Le dépistage de la trisomie: visite du laboratoire Pasteur-Cerba

Par jauzein, publié 22/03/2005, Dernière modification 19/09/2017

1. Dosages des Marqueurs Sériques Maternels

 

La laboratoire Pasteur-Cerba réalise pour la France et l'outre-mer une très grande variété d'analyses spécialisées.

Dans le domaine des analyses sériques, il a été l'un des premiers à réaliser le triple -test et a, de ce fait, participé à la mise en oeuvre, en France, d'une politique de dépistage de la trisomie 21 basé sur le dosage des marqueurs sériques maternels

Figure 1. Arrivée des échantillons à analyser, en provenance de toute la France, tous les matins, dans des containers (congélation possible par carboglace).

Arrivée des échantillons à analyser, en provenance de toute la France, tous les matins, dans des containers (congélation possible par carboglace).

Figure 2. Classement des échantillons en fonction du type d'analyse à pratiquer: sérologique, physico-chimique, bactériologique.....

Classement des échantillons en fonction du type d'analyse à pratiquer: sérologique, physico-chimique, bactériologique.....

 

Figure 3. Chaque dosssier (prélèvement et ordonnance d'analyse) se voit attribuer un numéro (code -barre) qui permettra son identification tout au long de la chaîne d'analyse.

Chaque dosssier (prélèvement et ordonnance d'analyse) se voit attribuer un numéro (code -barre) qui permettra son identification tout au long de la chaîne d'analyse.

Figure 4. Les sérums sont disposés de telle façon que le code-barre soit lisible par l'automate qui est ainsi programmé pour les anayses à pratiquer sur le prélèvement en question

Les sérums sont disposés de telle façon que le code-barre soit lisible par l'automate qui est ainsi programmé pour les anayses à pratiquer sur le prélèvement en question

Figure 5. Sur cette image, d'avant en arrière: les puits permettant le contact serum/réactifs, le bac contenant les réactifs et les prélèvements étiquetés.

Sur cette image, d'avant en arrière: les puits permettant le contact serum/réactifs, le bac contenant les réactifs et les prélèvements étiquetés.

Figure 6. Les réactifs permettant de dosage de l'AFP, de la Bêta-hCG libre ou de l'oestriol sont disposés dans l'appareil qui permettra une analyse automatisée.

Les réactifs permettant de dosage de l'AFP, de la Bêta-hCG libre ou de l'oestriol sont disposés dans l'appareil qui permettra une analyse automatisée.

Figure 7. A gauche, les pipettes qui prélèveront dans les tubes, les échantillons à mettre en contact avec les réactifs, dans les puits de réaction de type Elisa.

A gauche, les pipettes qui prélèveront dans les tubes, les échantillons à mettre en contact avec les réactifs, dans les puits de réaction de type Elisa.

Figure 8. Les échantillons de sang sont conservées au moins un an dans des congélateurs. Ceci permet toutes sortes de vérifications.

Les échantillons de sang sont conservées au moins un an dans des congélateurs. Ceci permet toutes sortes de vérifications.

2. Caryotype

 

Dès que le dosage des marqueurs sériques donne des résultats anormaux , un caryotype est demandé (même si les variations observées ne sont pas dans le sens observé dans le cas de T21). En effet les variations des taux des marqueurs sériques sont le plus souvent en relation avec une anomalie de développement placentaire qui peut avoir différentes étiologies, et pas seulement une trisomie 21. Des marqueurs anormaux, avec un caryotype normal, signent généralement une souffrance foetale.

 

Figure 9. Le caryotype est étudié à partir des celllules d'un prélèvement de liquide amniotique, après culture. Un logiciel permet un repérage automatique des métaphases éclatées. La vérification, par le technicien, du nombre de chromosomes et de leur aspect, sera réalisé sur les meilleures de ces images.

 

Lire le compte-rendu de la rencontre avec Isabelle Lacroix, médecin biologiste, responsable des analyses sériques du dépistage de la trisomie 21, au Laboratoire Pasteur-Cerba, Saint-Ouen Liesse, le 2 septembre 2004 (prise de notes: Françoise Jauzein, INRP).