Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / À propos

À propos

Présentation de l'équipe et de son cadre d'exercice 

Notre métier est la formation des enseignants de l’Éducation nationale. Notre objectif est de faire dialoguer les communautés de la recherche et de l'enseignement pour rendre accessibles aux enseignants les méthodes et les résultats issus de la recherche et pour imaginer et coconstruire des activités créatives en classe. Notre approche est basée sur l'expérience utilisateur de manière à répondre aux besoins de l'enseignement. Nous misons sur la connaissance, l'observation et la remontée du terrain, sur le croisement des compétences et la créativité de nos collègues de toutes les disciplines. Nous sommes optimistes avec les possibilités des nouvelles technologies et nous expérimentons des prototypes que nous testons auprès de notre réseau d'utilisateurs dans les académies. Nous agissons sur l’alternance d’apports scientifiques et de réflexions didactiques sur le sujet traité, afin de faciliter les interactions et l'appropriation des enjeux.

Des groupes de chercheurs, d'enseignants-chercheurs, d'ingénieurs et d'enseignants, tous au fait des découvertes récentes de la science et des technologies, travaillent en mode projet sur chaque thématique. Leur activité s’inscrit dans la perspective générale d’une « médiation des savoirs », avec pour intention de non seulement favoriser mais encore construire le transfert de savoirs issus de la recherche vers l’enseignement, en particulier dans le champ des sciences de la vie et de la Terre et, dans une moindre mesure, celui des sciences physiques et chimiques.

Nous donnons ici plusieurs raisons pour expliquer cette volonté d’assurer le transfert / la valorisation (au sens non étroitement économique du terme) de savoirs scientifiques par définition en actualisation permanente, vers l’enseignement :

1/ une première raison est le décalage entre les programmes d’enseignement (le curriculum prescrit) et le développement de la science. Ce décalage est à la fois chronologique et scientifique :

a) chronologique puisque les programmes sont des constructions laborieuses au sens propre du terme, des constructions qui prennent du temps en ce qu’elles doivent articuler plusieurs instances (scientifiques, politiques) et donc plusieurs mondes et surtout les faire s’accorder ;

b) cette temporalité est en outre appuyée sur le fait que la construction spécifique à laquelle elle donne lieu, les programmes d’enseignement, sont d’abord issus des savoirs scientifiques, dont ils sont une reconstruction encore une fois spécifique ; et que les finalités de ces savoirs scolaires ainsi élaborés ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux de la Science même si, in fine, ils peuvent vouloir viser la même chose, en l’espèce d’une émancipation de l’état d’ignorance.

Ainsi, certaines des pointes les plus avancées de la science ne sont-elles pas du tout insérées dans les programmes, ce qui se comprend aisément par le fait qu’elles sont par définition instables, non encore stabilisées ou sédimentées (le raffinement du savoir scientifique in actu n’est pas nécessaire aux curricula scolaires).

Ce décalage pose la question aux savoirs scientifiques de ses raisons et de ses finalités. L’intérêt est de solliciter « la science », les scientifiques pour être plus précis, afin de saisir le décalage et d’actualiser les programmes.

2/ Une seconde raison tient à ce que la science et le savoir scientifique en général sont porteurs de questions, socialement et culturellement, vives, questions soumises à controverses et à débats et que ces aspérités sont lissées ou bien encore ignorées dans les programmes d’enseignement, pour des raisons essentiellement politiques, culturelles et sociales. Il peut alors être intéressant de solliciter les chercheurs pour présenter ces questions, dans un souci de transmission et d’élargissement des connaissances ; dans un souci méthodologique également, afin de montrer que la science est toujours en construction, qu’elle n’est pas « le calme de l’essence » (Hegel). Cette seconde raison est liée à la première et lui est en un sens complémentaire.

3/ Une troisième raison a trait à la question disciplinaire et au régime disciplinaire des savoirs. Ici, le disciplinaire relève d’une dimension technique / scientifique du réel à user ; nécessité nécessaire d’une division disciplinaire du savoir à des fins d’ordre didactique, c’est-à-dire d’enseignement et pas strictement scolaire. Nous essayons d'aller vers un approfondissement de l’« interdiscipline », à l'interface des savoirs, pour "voir mieux" dans une logique  d'augmenter notre « puissance d’agir » (Spinoza). Notre travail inter-disciplinaire ou co-disciplinaire vise un espace pluri-disciplinaire. Le travail de médiation est aussi de médier les champs disciplinaires entre eux par le biais de concepts partagés. Médier, qu’est-ce à dire ? Créer des concepts nomades ? (cf. les réflexions d’Isabelle Stengers). Ou marquer les éléments de transférabilité possible ?

En résumé :

Nous avons à la fois une intention pédagogique et didactique et une intention scientifique. Nous  sommes des agents de la médiation mais nous ne sommes un tiers que par construction, non par origine. Car nous venons tous du milieu de la recherche et de l’enseignement par notre formation universitaire et par nos passés professionnels. Et nous parlons tous de ce même lieu. L’activité que nous menons émane du plan de la recherche et non pas tant de l’enseignement, notamment scolaire – car il y a bien un enjeu didactique de l’articulation enseignement-recherche au niveau de l’enseignement supérieur.

Les enseignants qui sont associés à notre équipe sont naturellement demandeurs de cette proposition de médiation que nous déployons par des formations ou des ressources. Mais ils ne la sollicitent pas ab initio, ils ne sont pas prescripteurs initiaux et s’en ressaisissent plutôt. Il faut donc garder à l’esprit notre position institutionnelle qui nous place dans le champ (large) de la recherche. Nous sommes du côté de la recherche et nous parlons plutôt son langage. Il y a donc une exigence de traduction voire de « tradu(a)ction ».

Notre mission "opératoire" est donc celle de la re-problématisation des savoirs et notre cadre institutionnel d’exercice est didactique : la médiation a ou implique une visée didactique implicite.

Vincent Charbonnier (notes et réflexions sur la médiation des savoirs - équipe ACCES 2015)

 

[1]. Sur cette question qui rejoint celle de la transposition didactique et qui doit lui être articulée, voir les travaux de Michel Callon, inspirés par Michel Serres (1974) ; sur un registre philosophique voir les travaux de Daniel Parrochia (1991) et sur un registre mixte, philosophico-politique, les notations de Gramsci dans ses Cahiers de prison sur la question de la traductibilité des langages et des pratiques ; pour une présentation et une (re-)problématisation, voir André Tosel (1981/1984).

[2]. Outre l’ouvrage de J.-P. Astolfi déjà cité, voir l’article de Bruno Ollivier du point de vue des sciences de l’information et de la communication (2001).

 

Presentation de la plateforme collaborative acces.ens-lyon.fr

Plateforme principale pour actualiser les connaissances des professeurs qui enseignent les sciences de la vie et de la Terre (SVT) au collège et au lycée. La plateforme met à disposition des outils et des ressources qui utilisent des données scientifies réelles pour concevoir des dispositifs et des activités pédagogiques innovantes en SVT .   Drassemble des chercheurs et des enseignants au fait des découvertes récentes de la science et des technologies en SVT.

Le site Acces en chiffres

  • Création de la plateforme ACCES en 2004 pour faire suite aux sites statiques Biotic et biogeo
  • 12 espaces de travail collaboratif  thématiques avec gestion des droits déléguée (inscription et validation des publications),
  • 2400 documents,
  • 68 rédacteurs dont 10 responsables d'édition thématiques,
  • 35 000 pages consultées par mois (accès en interne décomptés - statistiques AWStats).

Site de type Open Source CMS (Content Management System)
Fonctionnalités inspirées des spécifications du Schéma Directeur des Environnements Numériques de Travail (Educnet).
Des choix de normes et de standards conformes aux recommandations de la SD-TICE
en savoir plus ...

EduTerre


Site d'accompagnement pédagogique du réseau EduTerre en partenariat avec le  BRGM.
Ce site est un site collaboratif de publication de ressources et d'expériences. Il permet de réunir la communauté des enseignants du secondaire autour des préoccupations liées à l'usage des SIG dans l'enseignement secondaire.  Le site se compose d'un espace validé mis à la disposition du public et d'un espace professionnel où se discutent les propositions de contributions et les propositions logicielles  avant validation et  mise à disposition sur l'espace validé.

site EduTerre

 

Evolution et Biodiversité


Portail d'entrée vers les sites ressources de Phylogène, d'Anagène et de Rastop.
Dossiers, Logiciels, Sites de Colloques sur les thématiques Evolution - Biodiversité - Génétique moléculaire - Mission scientifique.

site Evolution

 

Graine d'explorateurs

Dispositif d’accompagnement de projets pédagogiques à destination des élèves et enseignants du premier et du second degré qui souhaitent travailler sur les questions de biodiversité, d’environnement etc, dans une optique de décloisonnement disciplinaire. Graines d’explorateurs est également une plate-forme comportant des mini-sites (ferme à sites) pour chacun des projets et un espace de ressources utiles à leur construction. 

site Graines d'explorateurs

 

EEDD - Projet Environnement et développement durable


Ancien site d'expérimentation de l'éducation au développement durable. Ce projet s'inscrit dans un double contexte :

Les expérimentations pédagogiques, les ressources pour l'accompagnement scientifique et pédagogique de projets éducatifs pluridisciplinaires, et les résultats de nos enquêtes autour de thématiques socio-scientifiques comme le changement climatique, la biodiversité, la santé, les risques majeurs...

site EEDD

 

Astronomie et culture humaniste

Ce site a pour vocation de donner des activités pédagogiques multidisciplinaires à partir de l'astronomie. Le projet Artsandstars associe à la fois les disciplines scientifiques comme les sciences expérimentales, les mathématiques avec les sciences humaines, la littérature et la philosophie.

site artsandstars

 

Comité de liaison enseignants astronomes

Le Comité de Liaison Enseignants et Astronomes est une association qui prône l’enseignement de l’astronomie, vecteur de culture et de développement de la curiosité pour les sciences, à tout niveau scolaire. Il cible ses activités sur la formation initiale et continue des enseignants, passeurs primordiaux de savoirs. Le CLEA a été créé pour :

site du CLEA

 

Météo Tremplin

Site collaboratif de resssources du projet "Météo Climat tremplin pour l'enseignement des sciences".
Ce projet financé par les projets d'investissement d'avenir permet de réaliser la mise en oeuvre d'une formation hybride de formateurs puis d'enseignants. Il s'appuie sur un réseau social privé, des formations en face à face, des formations à distance et la construction collaborative d'un corpus à l'usage des enseignants.
 
 

Santo2006 : accompagnement pédagogique de l'expédition Santo 2006


Volet éducatif de la mission Santo 2006 d'inventaire de la biodiversité sur l'île Espiritu Santo au Vanuatu.
Projet Santo 2006 : Intérêt pour l'éducation nationale
texte de Gérard Bonhoure, IGEN, Sciences de la vie et de la Terre

site santo2006

Biotic - Biogéo


Anciens sites d'autoformation en SVT.
Dossiers scientifiques, logiciels, données, démarches d'application. Thèmes : Biologie Moléculaire, Génétique, Immunologie - SIDA, Procréation, Biodiversité et évolution, Neurobiologie, Morphognèse végétale, Environnement.

site Biotic site Biogeo