Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Classe numérique / Classes hybrides et inversées / Physique-Chimie / Exemple de "Classe Active Numérique" au Lycée

Exemple de "Classe Active Numérique" au Lycée

 

Motivation


Cette approche de l'enseignement, cette "Classe Active Numérique" est née de plusieurs constats : 

  • Les élèves ne sont pas suffisamment actifs et autonomes en cours,
  • Les élèves ne comprennent ni le rôle du professeur ni le leur,
  • Les élèves n'apprennent pas au même rythme,
  • Les élèves ne voient pas le lien entre les apprentissages et les évaluations.

L'idée de la Classe Active Numérique a donc germée, s'est construite petit à petit par assemblage et adaptation de différentes techniques d'enseignement.

 

Mes classes


J'expérimente aujourd'hui cet ensemble de pratiques dans deux classes de seconde générale de la banlieue lyonnaise.

 

La Classe Active Numérique


 Le rôle du Professeur et celui des élèves

A mon sens, les élèves ne possédant pas les "codes de l'école" ne comprennent pas le rôle du professeur. Ils nous perçoivent comme des geôliers employés à faire travailler des forçats, les élèves.

La première étape de la mise en place de la "Classe Active" a été de discuter avec les élèves du rôle du professeur :

  • Est-ce le professeur qui fixe les notions à apprendre ? --> Non, le programme est national et édité par le Ministère de l'Education Nationale.
  • Les notions à apprendre sont-elles uniquement maitrisées par le professeur de la classe ? --> Non, l'ensemble des notions à apprendre sont expliquées, détaillées, illustrées dans les livres, sur internet ...
  • Mais alors, quel est le rôle du professeur ?

Après un petit temps de discussion, les élèves sont arrivés à la conclusion que le professeur est là pour aider les élèves à acquérir les connaissances et capacités du programme. Ils sont donc responsables de leur apprentissage et le professeur est là pour les guider dans leur démarche.

Méthodes pédagogiques

  • Enseignement par activités

Le fonctionnement du cours est basé sur un enseignement par activité : chaque connaissance ou capacité d'une séquence est découverte au travers d'une activité réalisable en autonomie par les élèves. Les enseignements ne prennent jamais la forme d'un cours classique avec "un grand 1", "un grand 2" ... 

Avec ce fonctionnement, les élèves sont totalement autonomes en cours : les activités sont disponibles sur la paillasse professeur et les élèves peuvent librement se lever et aller se servir dans les documents.

  • Enseignement par projets

A la fin de chaque séquence, un "projet" est proposé aux élèves. Cette activité facultative, nécessitant une bonne maitrise des notions abordées dans le chapitre, ne peut être démarrée qu'après accord du professeur et permet :

- aux élèves maitrisant rapidement les notions étudiées d'aller plus loin,

- aux élèves ayant besoin de plus de temps de ne plus sentir la pression du rythme de la tête de classe.

Les projets devant être réalisés en autonomie totale, le professeur peut se consacrer aux élèves ayant des difficultés avec les activités obligatoires.

  • Travail en groupe

Afin de favoriser les échanges entre eux, et donc l'enseignement par les pairs, les élèves travaillent par groupe de niveau hétérogène de 2 à 4. Je circule parmi eux pour répondre aux différentes questions.

  • Enseignement par compétences

Afin que les élèves sachent les savoirs (connaissances) et savoirs-faire (capacités) à maitriser, ceux-ci sont précisés à la fin de chaque activité dans un tableau. Les élèves sont invités, à travers ce tableau, à s'auto-évaluer sur leur maitrise des notions étudiées. 

Les connaissances / capacités du chapitre sont également répertoriées sur une "Fiche d'organisation" distribuée au début du chapitre.

fo-damien.png

  • Evaluation par contrat de confiance

A chaque évaluation, la liste exhaustive des connaissances et capacités à réviser est donnée une semaine à l'avance. L'idée est de convaincre les élèves que le travail paie et de montrer le lien entre apprentissage et évaluation. Il n'y a donc aucune "question piège", aucune "surprise" dans les évaluations.

  • Evaluation par compétences

Les évaluations sont analysées en terme de compétences : s'Approprier, Réaliser, Analyser, Valider, Communiquer et Autonomie. Chacune de ces compétences est évaluée avec 4 niveaux : A, B, C ou D. Bien que les évaluations soient corrigées à l'aide d'un barème chiffré permettant une impartialité totale dans la correction, la note finale n'est jamais communiquée à l'élève. Seuls les bilans de compétences sont transmis sur la copie de l'élève et sur Pronote pour les parents.

competences-damien.png

  • Evaluation ouverte

Toutes les évaluations sont "ouvertes". A la restitution du premier devoir, les élèves disposent de deux semaines pour le travailler de nouveau, poser des questions au professeur, participer au soutient hebdomadaire ... afin de se présenter le deuxième devoir facultatif. La note du deuxième devoir annule et remplace la note du premier devoir. Les élèves disposent donc de deux "chances" de réussir à chaque devoir.

  • Evaluation croisée 

 Une fois par trimestre, un devoir est proposé et corrigé par un collègue de Physique-Chimie du lycée. L'idée est d'habituer les élèves à d'autres formulations de questions, d'autres exigences.

Bilan

Avec ce fonctionnement, mon rôle est alors de :

  • répondre aux questions des élèves,
  • donner des objectifs aux élèves pour rester dans le rythme du programme,
  •  maintenir un niveau sonore acceptable dans la classe,
  • préparer l'ensemble des activités en amont.

Mon rôle n'est plus de :

  • faire cours : ce sont les élèves qui travaillent,
  • faire la police : les élèves sont responsables de leur apprentissage et peuvent donc discuter (quelques minutes) s'ils le souhaitent.

 

 La Classe Active Numérique : Yes we C.A.N. !


can.png