Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Classe numérique / Classes hybrides et inversées / Physique-Chimie / Les premiers pas dans la pratique d'une classe inversée

Les premiers pas dans la pratique d'une classe inversée

Enseignante en physique-chimie, je pratique la classe inversée depuis la rentrée 2012. Dans cet article, voici quelques éléments à partager avec celles et ceux qui veulent se lancer dans l'aventure.

 

Se lancer

Motivations :

  • intégrer un travail par activité tout en garantissant une place à part entière pour la trace écrite : la réforme des programmes du lycée de 2010 en physique-chimie a redéfini le volume horaire hebdomadaire d’un lycéen à la baisse et la pratique de travail par activités est vivement encouragée. Il s’agit donc de trouver un nouveau scénario pédagogique permettant de travailler par activités sans délaisser le temps d’institutionalisation avec la trace écrite et un temps de résolution d’exercices.

  • la motivation des élèves à s’impliquer dans la tâche en classe ;

  • l’investissement des élèves dans un travail hors classe ;

  • favoriser l’interactivité : favoriser l’échange prof/élèves et entre les élèves au sujet de physique/chimie

  • envie de changer de méthode pédagogique pour “vivre” un renouveau

  • favoriser l’autonomie des élèves dans leurs apprentissages

 

Classe concernée :

J’ai mis en place un processus de classe inversée et d’instructions par les pairs (cf. article “classe inversée : une définition”) pour des classes de première S, dès l’année scolaire 2012-2013.

La classe de première S, pour cette année scolaire 2013-2014, est constituée de 32 élèves dont près de la moitié sont des élèves en section euro anglais et l’autre moitié des élèves n’ayant pas d’options particulières. Les élèves (de cette classe) sont globalement consciencieux et ont un réel intérêt pour les sciences. Ils ont toutefois des difficultés pour utiliser des outils mathématiques dans un contexte autre que celui de la discipline “mathématique”. De plus, même si tous les élèves ne se connaissaient pas en début d’année, leur attitude est sereine et l’ambiance de la classe est conviviale.

 

Outils utilisés :

Pour la réalisation des capsules vidéo :

J’ai utilisé le logiciel QuickTime Player et un logiciel de diaporama type Powerpoint pour réaliser des screencasts. Après avoir créé un compte gmail, j’ai publié ces vidéos sur Youtube : www.youtube.com/user/profroques

 

Pour la mise en place d’une plate-forme d’échanges avec les élèves :

J’ai utilisé deux outils numériques gratuits et simples d’appropriation et d’utilisation :

- Wordpress pour la création d’un blog : ce blog (http://profroques1314.wordpress.com/) permet d’être une plate-forme d’échanges avec les élèves qui y trouvent les capsules vidéos à consulter, les questionnaires associés ainsi que d’autres ressources pour compléter les chapitres abordés et les travaux co-construits.

- Les outils Drive de Google en particulier l’outil “Formulaire” et l’extension Flubaroo qui permet de créer simplement un questionnaire et de générer des statistiques ;

 

Déroulement d’une séquence pour un chapitre :

Temps 1 : en classe

Chaque chapitre commence par la distribution d’une fiche recensant les compétences visées et les exercices à traiter.

Comme par exemple :

Les compétences sont commentées avec les élèves.

Différentes activités sont proposées (comme l’encourage les nouveaux programmes de lycée - réforme 2010) : elles ont pour but de faire émerger des nouvelles “notions” (cf. compétences visées).

 

Temps 2 : en classe

- Les élèves travaillent par groupe ou individuellement (selon l’objectif fixé) sur des activités documentaires et/ou expérimentales.

- Au terme de chaque activité, un retour systématique à la grille de compétences est réalisé en vue de faire prendre conscience aux élèves de la nature de la compétence travaillée.

 

Temps 3 : hors classe

Pour chaque notion abordée, les élèves doivent consulter une capsule vidéo suivie d’un questionnaire. La consigne est la suivante : prendre des notes durant la consultation de la vidéo et vérifier que ces notes font résonance avec les compétences abordées. Cette prise de notes faite à partir d’une capsule vidéo réalisée par l’enseignante a le statut d’institutionnalisation.

 

Comme par exemple :

http://profroques1314.wordpress.com/category/o1-oeil-vision-et-images/

Temps 4 : en classe

Chaque séance de cours qui suit un temps de consultation de vidéo hors classe est amorcée par un retour sur le questionnaire en ligne.

Cela permet aux élèves de vérifier leurs réponses et d’amorcer un échange entre pairs pour justifier les “bonnes” réponses.

 

Temps 5 : en classe

Une fois le questionnaire corrigé, il est possible de proposer une question qualifiée de “question conceptuelle à choix multiples”.

Exemple :

On procède à un premier tour de vote où chaque élève à l’aide de carton “A, B, C ou D” indique leur vote. On recense le nombre de voies remportées pour chaque solution. Au terme du premier tour de vote, on laisse un temps d’échanges entre pairs afin que chacun puisse confronter sa réponse avec celle de son voisin

.

S’en suit un deuxième tour de vote : en général, on constate que la “bonne réponse” est plus souvent choisie ainsi que la “mauvaise réponse” qui correspond à une erreur classique de la part des élèves. C’est l&rsqrsquo;occasion pour l’enseignant de reprendre la main soit pour expliciter en quoi la réponse est juste soit pour expliciter la confusion qui peut se faire.

 

Temps 6 : en classe et hors classe

Les exercices sont traités en classe par binôme ou par groupe de 4. Au bout d’un temps imparti, je désigne trois élèves pour qu’ils réalisent simultanément la correction de trois exercices (simples) différents au tableau afin de gagner du temps.

 

Temps 7 : hors classe

Afin de favoriser le travail de co-construction entre pairs et l’autonomie, des projets de groupe ont été proposés. Pour chaque groupe, un fascicule de travail est distribué sur lequel est rappelé l’objectif, la grille d’évaluation, des documents ressources et les consignes de travail.

Par exemple :