Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Outils numériques / E-librairie / Classe numérique / Bien débuter sur Mac : Enrichir un parc en y intégrant une machine Apple

Bien débuter sur Mac : Enrichir un parc en y intégrant une machine Apple

Ce livret correspond au support de formation mis à disposition des stagiaires du 16 Mars 2016. La formation s'est déroulée en présentiel au CANOPE de Haute Normandie. L'objectif principal de cette formation est de permettre aux utilisateurs débutants sur Mac de s'approprier les quelques particularités du système MacOS X. Une fois les particularités illustrées la formation s'est orientée vers la découverte des outils logiciels intégrés qui assurent à la fois une bonne possibilité de production de contenus et leur interopérabilité avec les réseaux et les outils Windows ou Linux. Une demie heure a été consacrée au réseau et à son paramétrage sous MacOS.


Bien débuter sur Mac : Enrichir un parc en y intégrant une machine Apple.

Éric Le Jan

CLEG Camille Saint Saëns


22 rue Saint Lô
Rouen
76000
tel: 02 35 07 83 50
Fax : 02 35 07 83 51

Edited by

Gérard Vidal

Directeur de collection
ENS de Lyon/Ifé
Abstract

Ce livret correspond au support de formation mis à disposition des stagiaires du 16 Mars 2016. La formation s'est déroulée en présentiel au CANOPE de Haute Normandie. L'objectif principal de cette formation est de permettre aux utilisateurs débutants sur Mac de s'approprier les quelques particularités du système MacOS X. Une fois les particularités illustrées la formation s'est orientée vers la découverte des outils logiciels intégrés qui assurent à la fois une bonne possibilité de production de contenus et leur interopérabilité avec les réseaux et les outils Windows ou Linux. Une demie heure a été consacrée au réseau et à son paramétrage sous MacOS.


Table of Contents
List of Figures
Liste des figures Contenant une vidéo
List of Tables

INTRODUCTION :

Les établissements scolaires sont tous construits autour des mêmes outils serveurs. Ils disposent d'un réseau intranet filaire et parfois Wifi. L'authentification sur ces serveurs est gérée le plus souvent par un SambaEdu3 et la connexion des machines déclenche la mise à disposition de points de partages. On dispose dès lors à minima d'un partage commun aux utilisateurs de l'établissement, d'un espace personnel et d'espaces de groupes plus ou moins nombreux. Dans notre académie le déploiement de l'ENT Lea.hautenormandie.fr ajoute une dimention de "Cloud" au fonctionnement des établissements. L'objectif de cette formation est de montrer comment les outils contenus dans une machine de type MacBook ou Mac Mini enrichissent l'environnement de travail de l'établissement.

Part I. Les Particularités de MacOS X :

Un bureau appelé finder carrefour de la gestion de la machine.

Introduction :

Le finder est pourvu d'un bandeau qui permet l'affichage de tous les menus déroulant.

Lorsque qu'une application est lancée ce bandeau contient les menus de l'application.

Il faut donc en permanence veiller à regarder le mot qui figure à droite de la pomme en haut et à gauche de l'écran.

c'est à cet endroit que le contexte des menu est renseigné.

Table of Contents

Chapter 1. Le menu déroulant Pomme :

Un accès aux préférences de la machine et à quelques autres fonctions.

Table of Contents

Ce menu contient un bon nombre d'éléments qui assurent le bon fonctionnement de la machine.

Le menu déroulant "pomme"

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.1.  Le menu déroulant "pomme"

Un clic sur la pomme permet de découvrir 3 éléments essentiels :

  • A propos de ce Mac : Caractéristiques de la machine

  • Préférences système : Réglages fin de l'ensemble des paramètres du Mac

  • Forcer à quitter : une solution pour sortir d'une situation de blocage pour un logiciel.


Nous allons détailler par étapes les différences éléments de ce menu.

A propos de ce Mac :

Un accès aux caractéristiques techniques.

Ce menu donne accès à toutes les références des composants du Mac. C'est surtout pratique lorsqu'on souhaite améliorer la quantité de mémoire ou quand on cherche à remplcer une batterie ou encore un disque dur.

À propos de ce Mac.

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.2.  À propos de ce Mac.

les onglet permettent d'accéder aux informations.

  • aperçu : Version de l'OS, Numéro de série et type de RAM

  • Stockage : pour avoir un aperçu du contenu du disque

  • Assistance : des liens vers des aides plus ou moins pertinentes.


Forcer à quitter :

Une solution pour sortir d'une application qui ( ne répond pas )

Toutes les applications lancées s'affichent dans l'espace réservé.

Les applications qui ne fonctionnent plus apparaissent en rouge.

Il est alors possible de sélectionner l'application dont on veut stopper l'activité puis de cliquer sur le bouton forcer à quitter .

Une alerte signale que les éléments non sauvegardés seront perdus.

Forcer à quitter.

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.3.  Forcer à quitter.

Toutes les applications sont affichées dans le cadre. Une fois sélectionnée l'application peut être arrêtée grâce au bouton (forcer à quitter).


Préférences système :

Accès aux paramètres de la machine.

Les préférences permettent un réglage fin de l'ensemble des paramètres de la machine.

Un certain nombre d'entre eux sont utiles lorsqu'on intégre un réseau d'établissement ou qu'on déploie des macbook dans une salle mobile.

D'autres sont des réglages qui affectent le comportement de la machine. Les choix qui sont appliqués correspond aux choix de l'utilisateur.

Certains réglages s'appliquent à la session courante, d'autres à tous les utilisateurs.

Une sécurité pour les modifications permet de s'assurer que la personne qui est devant la machine est un administrateur au moment ou la modification est demandée.

Ce fonctionnement par défaut des sessions standards assure une bonne protection des machines vis à vis des utilisateurs lambda.

Préférences système.

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.4.  Préférences système.

Les préférences sont rangées par type :

  • Ligne 1 : L'ensemble des paramètres de comportement de la machine.

  • Ligne 2 : L'ensemble des réglages des périphériques

  • Ligne 3 : Les paramètres de communication à distance.

  • Ligne 4 : Les paramètres de gestion des utilisateurs

  • Ligne 5 : Les paramètres des ressources tierces


Un passage en revue des préférences permet de les maitriser assez rapidement.

Pour les usages en classe ou le partage d'une machine en salle des profs ou en salle informatique ou dans une mallette Kallylang, nous verrons que le recours aux session individuelles pour les enseignants est une solution efficace.

Il faut en revanche veiller à confier aux enseignants un login et un mot de passe administrateur pour qu'ils puissent faire face en classe aux demandes de confirmation que certaines activités peuvent déclencher.

Éléments récents :

Accès aux dernières actions réalisées.

C'est un menu qui en classe permet de naviguer dans le travail fait en local sur les machines.

Un certain nombre d'entre eux sont utiles lorsqu'on intégre un réseau d'établissement ou qu'on déploie des macbook dans une salle mobile.

D'autres sont des réglages qui affectent le comportement de la machine. Les choix qui sont appliqués correspond aux choix de l'utilisateur.

Certains réglages s'appliquent à la session courante, d'autres à tous les utilisateurs.

Une sécurité pour les modifications permet de s'assurer que la personne qui est devant la machine est un administrateur au moment ou la modification est demandée.

Ce fonctionnement par défaut des sessions standards assure une bonne protection des machines vis à vis des utilisateurs lambda.

Éléments récents.

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.5.  Éléments récents.

Les éléments sont rangés dans trois catégories :

  • Applications : Cela permet de relancer une application fermée par inadventance

  • Documents : Cela permet de lancer le document sans parcourir le disque dur

  • Serveurs : Cela permet de reconnecter les serveurs récemment utilisés. (Il faut naturellement que la machine soit encore dans l'environnement réseau)


Tous ces éléments sont en fin de compte des raccourcis gérés par le système pour faciliter la poursuite des tâches en cours de réalisation.

Un autre outil complète ce menu, il s'agit de la fonction "spotlight" que l'on atteint par la petite loupe en haut et à droite de l'écran.

Gestion de la machine :

Accès aux raccourcis d'interruption du travail.

Ces options permettent de gérer les machines en fin de séquence de cours.

Pour les machines à disposition des enseignants dans des lieux partagés, c'est le gestionnaire des économies d'énergie qui sera mis en œuvre via les préférences système.

Gestion de la machine

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 1.6.  Gestion de la machine

Les éléments sont rangés dans quatre catégories :

  • Suspendre : Place l'ordinateur en veille

  • Redémarrer : Quitte les applications et relance le système

  • Éteindre : Quitte les application et arrête le système

  • Fermer la session : Permet de changer d'utilisateur


La gestion de la fermeture de session et d'extinction de la machine sont des éléments d'apprentissage qu'il faut inculquer aux élèves.

Le système est en général peu affecté par des fermetures intempestives, mais la relance de la machine peut en revanche s'en trouver très allongée. C'est cette particularité qui peut en début de séquence être l'occasion d'une perte de temps.

Chapter 2. Les menus du finder :

Des fonctions de communication et de navigation

Table of Contents

Les menus déroulants sont pour les uns semblables à ceux qu'on trouve dans une application pour les autres ils sont spécifiques de la navigation sur la machine ou sur le réseau.

Fichier :

gestion des fenêtres des dossiers ou les volumes montés sur le bureau.

C'est par ce menu qu'on ouvre de nouvelles fenêtre de navigation sur le disque dur de la machine.

On dispose aussi des menus qui permettent de gérer les volumes USB (clefs ou disques durs ) montés sur le bureau.

Lorsque l'objet sélectionné est un dossier ou un fichier on accède aussi à la fonction de compression intégrée dans le système.

Éléments récents.

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.1.  Éléments récents.

De nombreuses possibilités sont accessibles par ce menu :

  • Les fenêtres de navigation : Unique ou Intégrées sous forme d'onglets

  • Rangement : Création de dossiers ou mise en place de raccourcis voire compression de dossiers ou de groupes de fichiers sélectionnés

  • Gestion des fichiers : Lecture des informations, impression directe d'un fichier, choix d'une application pour ouvir un fichier, affichage de l'aperçu

  • Gestion de l'espace disque : Placer dans la corbeille, créer un raccourcis,


Pour pratiquement chaque action on dispose d'une combinaison de touches. Ces combinaisons sur le système Mac OS X sont les mêmes pour les applications et donc aussi pour le finder.

cmd + backspace : placer dans la corbeille

cmd + ctrl + Maj + backspace : vider la corbeille

cmd + d : dupliquer l'objet

L'utilisation des combinaisons de touches sans être obligatoires est réellement très efficace. Par exemple pour une des fonctions cachées du finder, les captures d'écran.

cmd + Maj + 4 : outil de sélection de l'écran puis création d'un fichier sur le bureau

cmd + Maj + 3 : création d'une capture du bureau placée dans un fichier sur le bureau

cmd +Maj + 4 + ctrl : outil de sélection de l'écran puis création d'une capture qui reste dans le presse papier. cmd + v pour placer la capture dans le ficher ouvert d'un traitement de texte par exemple.

cmd + k : accès à la fenêtre de connexion vers un serveur

Edition :

Des fonctions classiques et un accès intégré aux emoji et symboles

L'accès aux emoji et symboles dispose de la combinaison de touche ctrl + cmd + espace .

Une fois la fenêtre ouverte on peut utiliser le bouton pour ouvrir l'ensemble des colonnes et naviguer dans l'ensemble des ressources disponibles.

Ce type d'accès est calqué sur l'iOs des iPad, iPhone et autres iPod.

Fenêtre symboles et emoji

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.2.  Fenêtre symboles et emoji

Toutes sortes de caractères spéciaux et d'emoji sont accessibles.


Les autres options sont toutes liée à la copie des contenus et à leur duplication.

Présentation :

Des fonctions qui gouvernent l'aspect du bureau de la session utiisateur en cours

Pour modifier l'aspect des fenêtres du finder on choisi d'afficher ou de masquer les options disponibles.

Menus présentation

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.3.  Menus présentation

Les options disponibles sont activées en demandant "afficher" ou désactivées en demandant "masquer"


Les options de présentations affectent les icones présentes sur le bureau leur taille et leur mode d'alignement.

Les choix présentés sur l'illustration du menu présentation ci-dessus se traduisent par une fenêtre dont l'organisation est présentée ci-dessous.

La présentation vue côté fenêtre du finder

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.4.  La présentation vue côté fenêtre du finder

Les options se révèlent dans le bandeau supérieur de la fenêtre le bandeau latéral et les bandeux inférieurs.


Aller :

Des éléments pour naviguer sur le disque et sur les serveurs

Ce menu permet de naviguer dans l'arborescence du disque dur de la machine.

On dispose aussi d'un rappel des dossiers récemment visités.

Enfin on accède aux serveurs et aux dossiers en décrivant les chemins absolus vers ces entités. C'est une façon de contourner la ligne de commande pour accéder à des dossiers du système.

Un exemple correspond aux dossiers précédés d'un ".". Le dossier du répertoire racine de la session qui contient les clefs ssh de l'utilisateur /Users/utilisateur/.ssh peut être atteint de cette façon.

Menus aller

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.5.  Menus aller

Les menus disponibles sont une réplique des raccourcis disponibles dans la colonne de gauche des fenêtres du finder.


L'ajout de la touche Alt lors de la sélection du menu aller permet d'afficher le raccourcis vers le dossier bibliothèque . Cet accès permet de rejoindre de dossier Application Support ce qui peut parfois être nécessaire pour retrouver des éléments qui ne sont accessibles qu'à cet endroit.

Fenêtre :

Des fonctions répliques de celles présentes dans le bandeau des fenêtres.

Sur les fenêtres se sont les boutons de l'angle supérieur gauche qui jouent les rôles de réduire/agrandir et placer dans le Dock.

Menus fenêtre

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.6.  Menus fenêtre

La plupart des fonctions de ce menu sont répétées sur les fenêtres du finder dans le bandeau supérieur.


Les menus s'appliquent aux fenêtres du finder.

Aide :

Un accès contextuel aux ressources d'aide sur le système.

Les aides sont détaillées et souvent elles sont enrichies par des astuces qui permettent de mieux exploiter le système MacOS.

Menus aide

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 2.7.  Menus aide

Pour éviter la remarque "aucune aide ne correspond" il faut veiller à surveiller l'autocomplétion du champ "rechercher"


Ces aides apportent aussi des conseils pour l'utilisation raisonnée des outils informatiques. Il est donc possible d'utiliser ces pages comme des références.

Chapter 3. Les bandeaux et leurs contenus :

Des accès à de nombreux raccourcis et fonctionnalités.

Table of Contents

Une des particularités du système Mac OS depuis son apparition est la possibilité de réaliser une tâche en utilisant plusieurs accès. Bon nombre de préférences du systèmes disposent d'un bouton d'accès qui peut être affiché en haut et à droite de l'écran, dans le bandeau des menus.

La lecture de l'écran et l'affichage des raccourcis communs sur Windows ou Linux impliquent d'en connaitre l'organisation.

Les réglages du paramètre préférences du finder influencent aussi beaucoup la présentation générale de l'écran.

Voici les principaux réglages possibles.

Les préférences du finder

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.1.  Les préférences du finder

Les choix autorisent une présentation minimale de l'espace central de l'écran.ou au contraire une présentation assez détaillée .


La mise en place de ces préférences pour une machine partagée en salle des profésseur doit être pensée pour donner à la présentation un air de déjà vu aux collègues qui ne maitrisent pas le système.

L'autre point à soigner est le contenu du Dock que nous verrons dans un des prochains paragraphes.

Voici donc l'aspect de la machine lorsque le paramétrage correspond à celui de l'illustration ci-dessus.

L'écran de la session courante

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.2.  L'écran de la session courante

Les choix vont ici dans le sens d'un affichage assez détaillé .


Voyons donc maintenant comment organiser les contenus du dock et du bandeau supérieur.

Bandeau supérieur :

Les menus de l'application en cours et les boutons des fonctions

Pour voir un peu à quoi ressemble l'évolution de ce bandeau en fonction des applications ouvertes au plan il faut en lancer au moins deux.

Textedit est l'éditeur intégré du système pour le lancer il suffit de saisr dans le champ de recherche spotlight qui s'ouvre après un clic sur le bouton en haut et à droite de l'écran ou en réalisant la combinaison de touches cmd + barre d'espace

Aperçu est une application d'interaction avec les media images pour l'essentiel mais qui gère aussi les fichiers .pdf. Elle permet notemment des exports dans des formats variés et la retouche des dimensions des fichiers.

Deux exemples de bandeaux pour Aperçu et TextEdit

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.3.  Deux exemples de bandeaux pour Aperçu et TextEdit

La partie droite du bandeau n'est pas modifée, la partie gauche est adaptée aux menus spécifiques de l'application.


Les fonctions d'aperçu sont variées, de la présentation sous forme de diaporama à la transformation du format des fichiers à l'annotation d'un document. Ce petit logiciel intégré au système permet de gérer les documents facilement sans faire appel à des logiciels plus compliqués.

TextEdit est aussi d'un grand secours pour permettre par exemple de passer d'un texte copié sur le web avec des balises spéciales à un format texte brut.

La petite vidéo ci-dessous illustre quelques possibilités d'Aperçu.

Cette video est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Figure 3.4. Aperçu, annotation et visualisation de media

Légende :Dans cette vidéo on voit un exemple de traitement d'une série de photos. L'ajout de cadre et de légende puis l'organisation chronologique des photos et enfin un affichage plein écran sous forme de diaporama.

lien1 et lien2 vers la video (format pdf du document)


La partie droite du Bandeau n'est pas modifiée lors du changement d'application. Il peut cependant parfois être amputé de quelques icones si les menus du logiciel sont nombreux.

Cette partie du bandeau permet d'accéder à certaines applications ou à certaines fonctions de la machine comme le changement d'utilisateur, l'accès au Wifi ou au Bluetooth.

La partie droite du bandeau supérieur de la session

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.5.  La partie droite du bandeau supérieur de la session

Sur cet exemple on dispose d'accès à des applications et à des fonctions du système :


La mise en place d'un icone repose sur le choix de son affichage souvent lié à une coche afficher dans la barre des menus à activer dans les préférences du logiciel.

Dock :

Raccourcis vers les applications ou des espaces du disque dur

Le dock est un ensemble de raccourcis dont la structure par défaut dépend du système. L'utilisateur peut modifier le contenu du dock en décidant de conserver ou d'éiminer les icones des logiciels.

Le dock devient alors un espace qui facilite l'utilisation de la machine,

le dock et son contenu

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.6.  le dock et son contenu

Le dock contient deux secteurs :


Le dock dispose de préférences. L'illustration ci-dessous montre ce qu'il est possible d'adapter pour cet espace de la fenêtre du bureau.

Les préférences du dock

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.7.  Les préférences du dock

Les préférences permettent de rendre le Dock lisible et de choisir l'endroit de l'écran où il est disposé.


Le dock n'est pas l'accès unique aux applications, la combinaison de touche cmd + espace et la saisie du nom du logiciel est aussi très efficace.

En classe la disparition d'une icône de logiciel peut être réparée en choisissant dans le menu contextuel "garder dans le dock". On l'obtient avec un clic long sur l'icone.

Le menu contextuel du dock

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.8.  Le menu contextuel du dock

Les options permettent de décider du statut de l'application, les éléments récents permettent de rouvrir l'un des derniers fichiers utilisés dans l'application.

Toutes les applications ne disposent pas des mêmes raccourcis vers leurs fonctionnalités.


L'utilisation de toutes les possibilités du dock en font un point d'accès très efficace tant que ses composants restent identiques d'une machine à l'autre en classe.

Une solution pour figer le dock est d'utiliser les préférences des comptes mis à disposition des élèves ou des enseignants lorsque la machine est partagées avec la même session.

Le clic droit :

L'accès au tri ou aux propriétés de l'objet sélectionné

Le clic droit sur le bureau permet de gérer les dossiers et d'accéder aux raccourcis liés à la présentation du bureau. On accède aussi au fond d'écran et à son changement.

Le menu contextuel du bureau

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.9.  Le menu contextuel du bureau

Le l'option "Trier par" permet parfois de retrouver un objet dans un bureau encombré.

La lecture des informations renseigne sur les propriété du bureau qui n'est en fon de compte qu'un dossier (Desktop ou Bureau selon les modes d'affichages de l'arborescence du disque dur)


Lorsqu'un objet est sélectionné, fichier, dossier, disque dur, périphérique de stockage … Le clic droit livre des menus contextualisés en fonction de l'objet sélectionné.

Le menu contextuel appliqué à un fichier

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 3.10.  Le menu contextuel appliqué à un fichier

Les options permettent de gérer tous les éléments qui contribuent à l'utilisation d'un fichier sur une machine.


L'accès aux propriétés des fichier ou des dossiers peut permettre de modifier les droits de certians éléments disponibles ou mis à disposition des élèves sans passer par la ligne de commande.

Part II. Les Outils logiciels intégrés ou produits par des Tiers :

Un ensemble complet de logiciels.

Introduction :

L'achat d'un mac et l'adoption de Mac OS X se traduit par l'entrée dans 'établissment d'une suite logiciel complète tournée vers la production de contenus.

Mail, l'utilitaire textEdit, Pages, Numbers, Keynote, iMovie, Time Machine, iTunes, Photos, iPhotos, Messages, Facetime, QuickTime player, PhotoBooth, Aperçu, Contacts, Calendrier, iBooks Author, iBooks, ….. forment un corpus logiciel assez complet. Le logiciel iDVD est encore disponible, mais il faut le récupérer sur une machine plus ancienne.

L'AppStore, iTunes Store et iCloud sont des outils qui permettent de gérer les applications tierces ou la musique et la synchronisation sur plusieurs mac ou iPad des contenus partagés.

Table of Contents

Chapter 4. Contact, iCal, Mail :

Des logiciels utiles sur les machines non partagées.

Table of Contents

Ces trois logiciels sont utiles pour les machines qui sont utilisées par un enseignant. Sur les machines partagées, il devient très rapidement impossible de les mettre en oeuvre.

Il est possible par exemple de régler Mail pour que le courrier relevé soit par exemple celui de l'adresse de la personne ressource TICE. Cela permet de laisser aux usagers la possibilité d'envoyer des messages sur une messagerie externe.

Contact contiendra l'ensemble des adresses mail utilisées pour l'envoi mais aussi l'ensemble des adresses mails relevées ors de la réception de messages.

iCal est un ensemble de calendriers qui peuvent être synchroniser sur des serverus qui livrent des agendas au format "iCal"

Contact :

Un carnet d'adresse exportable au format vCard

C'est un carnet d'adresse assez précis pour être utilisé comme outil d'échange entre les différents carnets d'adresses que nous exploitons sur différentes machines.

Le format vcard assure une compatibilité avec tous les carnets d'adresses disponibles dans les autres systèmes d'exploitation qu'ils soient mobiles ou non.

La syncrhonisation avec le carnet d'adresse de l'ENT Lea.hautenormandie.fr est possible.

La création de fiches dans le carnet d'adresse

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 4.1.  La création de fiches dans le carnet d'adresse

La possibilité de particulariser les fiches permet de disposer de modèles personnels..


iCal :

Un agenda synchronisable sur l'ensemble des machines du parc.

Il peut être utile de disposer de certains agendas sur les machines d'un établissement. Les agendas de l'ENT par exemple peuvent être utiles. En l'état pour l'ENT Lea.hautenormandie l'import peut se faire à partir d'une version courante de l'agenda disponible sur l'ENT. En revanche une mise à jour manuelle sera nécesaire pour les événements qui viendraient s'ajouter en cours d'année.

Les agendas et leur présentation

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 4.2.  Les agendas et leur présentation

La possibilité de synchroniser des agendas externes ajoute aux possibilités de gestion du calendrier.


Mail :

Un logiciel de messagerie très efficace.

Sur une machine personnelle ce mailer est tout à fait performant. Dans le cadre d'un établissement scolaire son usage est moins simple à mettre en œuvre.

Pour rendre accessible la machine aux fonctions de messagerie il faut pouvoir mettre en place un compte dont les messages peuvent être lu sans que cela pose de problème. Les adresses pr-TICE sont assez pratiques pour cette fonction.

Pour les sessions utilisées par les élèves, on utilisera plutôt la messagerie mise à disposition dans l'ENT et accessible via le navigateur Web.

Le réglage des paramètres de messagerie est essentiel et notamment la possibilité de disposer d'un smtp accessible depuis les réseaux des établissements. Le plus simple à mettre en place est celui de l'académie smtp.ac-rouen.fr.

Mail et le réglage du smtp

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 4.3.  Mail et le réglage du smtp

Le choix de la messagerie commune aux sessions de la machine impose en lycee celle de la PR-TICE et le smtp académique.


Chapter 5. Time Machine :

Un utilitaire indispensable au déploiement.

Table of Contents

Cet outil permet de disposer en permanence d'une image des machines déployées dans l'établissement. Cette image peut être redéployée sur une machine dès qu'un disque du a du être changé ou qu'un système s'est avéré défectueux.

Les données stockées sur les machines sont en revanche limitées au minimum. Deux réseaux permettent d'assurer la pérénité des données des élèves, le serveur SambEdu3 et son partage de groupes et l'ENT et l'espace personnel mis à disposition des élèves.

Il n'est donc pas nécessaire d'avoir une Time machine pour chaque machine du parc. On peut se contenter d'une time machine par type de machine.

Une solution élégante pour stocker ces images est une borne couplée à un disque du appelée Time Capsule. La capacité du disque est de 2To ou 3 To ce qui laisse vraiment de quoi faire.

Réglage de Time Capsule :

Tout conserver sur l'image de la machine

Le choix des options peut être laissé aux valeurs par défaut.

Réglage de Time Machine

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 5.1.  Réglage de Time Machine

On conserve l'intégralité des éléments de la machine afin de pouvoir la recopier sur un disque vierge..


Le temps pour créer la copie dépend de la taille du disque dur et de la quantité d'applications ou de contenus présents sur la machine.

utilisation de Time Machine :

Une solution pour restaurer une machine après réinstallation du système.

Pour restaurer à partir d'une time machine, il faut réinstaller le système.

Une fois celui-ci installé il demande au cours de la procédure si on souhaite restaurer à partir d'une autre machine ou d'une sauvegardre Time Machine.

Il suffit alors d'avoir connecté le disque dur externe de sauvegarde sur la machine ou d'avoir un accès à la souvegarde déposée sur une Time Machine sur le réseau.

La restauration est naturellement plus rapide quand on utilise un disque connecté à la machine.

Chapter 6. iTunes :

La gestion des iPods et des iPad en local.

Table of Contents

Utilisation d'iTunes pour gérer les flottes :

Une limite, le nombre d'iPad à gérer.

Le logiciel iTunes est disponible pour MacOS et Windows. C'est donc un premeir outil pour gérer les flottes d'iPad quelle que soit la configuration de l'établissement.

Il y a quelques précautions à prendre notamment paramètrer l'iPd pour qu'itunes ne s'ouvre pas automatiquement lors de la connexion avec le PC ou le Mac. En effet une connexion de plusieurs iPad peut prendre beaucoup de temps à l'application.

Les options de synchronisation dovent aussi faire l'objet de réglages précis pour que les collègues qui utilisent les iPad puissent retrouver leur média et pas ceux des autres collègues. Un élève qui ne trouve que le média attendu est un élève qui ne perd pas de temps.

Jusqu' à une quinzaine de tablettes iTunes reste un bon outil de gestion. Au delà il existe des solution fournies par Apple gratuitement (Apple Configurator) ou des solutions tierces. L'une d'entre elle qui permet de récupérer toutes les productions élèves en même temps sur plusieurs iPad est DAPI qui sera vue plus loin dans ce document d'accompagnement.

Affichage de l'iPad et paramétrages :

Une question de choix et de démarche.

Les iPad à la connexion sur le macbook montent dans iTunes.

Les paramètres consistent à choisir ce qui sera synchronisé lors de la montée des iPads dans iTunes et le lieu de sauvegarde de l'iPad.

La gestion des listes de lectures sera vue au chapitre 6.4.

Réglage des préférences d'iTunes pour les appareils

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 6.1.  Réglage des préférences d'iTunes pour les appareils

La réactiovation de la synchronisation automatique permet lorsque les listes de lectrues de travail de l'usager sont prêtes de synchroniser tous les iPad du parc..


Création de l'iPad de référence :

Une sauvegarde en vue d'une restauration..

Il est alors possible de sauvegarder l'iPad sur la machine qui gère le parc d'iPad. Cette sauvegarde peut servir à restaurer les autres iPads.

Une fois la sauvegarde réalisée on peut régler les préférences d'iTunes pour éviter que l'image ne soit écrasée.

Une solution très simple consiste à cocher dans les préférences d'iTunes, pour les appareils, l'option qui empêche la synchronisation automatique.

Réglage des préférences d'iTunes pour les appareils

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 6.2.  Réglage des préférences d'iTunes pour les appareils

La réactiovation de la synchronisation automatique permet lorsque les listes de lectrues de travail de l'usager sont prêtes de synchroniser tous les iPad du parc..


Une fois archivée la sauvegarde on réactive la synchronisation automatique.

La gestion des listes de lectures :

Nécessité d'une liste de reférence et d'une liste de travail.

La machine de référence est toujours la même afin que la gestion du pac soit simplifiée.

Chaque professeur peut laisser dans sa liste de référence les media dont il a besoin au cours de l'année.

Cette liste n'est jamais synchronisée.

Une liste de travail au nom de l'enseignant est utilisée avant chaque synchronisation afin que l'élève ne retrouvedans les media que ceux nécessaires à la séquence à venir.

Les medias sont alors glissés dans cette liste et la synchro est demandée. Tous les iPad récupèrent la liste de lecture et le media adhoc.

Il est prudent de vérifier que les autres listes de lecture de travail sont bien vides avant de lancer la synchronisation. Si un collègue a laissé du matériel dans sa liste de travail celle-ci sera elle aussi synchronisée ce qui amène une possibilité de perte de temps pour les élèves.

On peut toujours décocher une liste pleine mais cela interdit sa synchronisation automatique lorsque le collègue revient pour travailler avec la Malle iPad.

Enfin il peut être utile de séparer les listes de lectures des fichiers audio de celle des fichiers vidéo.

Réglage de la synchronisation via iTunes

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 6.3.  Réglage de la synchronisation via iTunes

En gérant le contenu des listes de travail on permet une synchronisation automatique à chaque connexion des iPads.


Chapter 7. iBooks, iBooks Author :

La lecture des livrets numériques, la production de livrets.

Table of Contents

iBooks :

Le logiciel de lecture des format epub

iBooks permet de lire sur Mac les livrets numériques au format epub.

C'est un logiciel qui permet aussi de gérer une bibliothèque de documents au format pdf.

Les livrets au format epub téléchargés sur la machine sont ouverts dans ce logiciel.

Aspect de la bibliothèque iBooks

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 7.1.  Aspect de la bibliothèque iBooks

Les livres sont classés par catégories. La connexion à l'iBookStore est la seule ressource de livrets disponible dans iBooks.


Ibooks Author :

Un logiciel de production de livrets numériques très riche.

Ce logiciel publie des ouvrages au format iBooks. Cela rend la production dépendante de iBooks.

Une première amélioration pour l'interopérabilité est la possibilité de produire directement au format ePub. Il reste que les enrichissement dans ce format sont bien moins nombreux pour l'instant.

Le passage par un logiciel d'édition xml puis l'utilisation de xslt est donc pour l'instant plus riche pour le format epub3.

La présentation des livrets au format ibooks est en revanche tout à fait remarquable et met très simplement en valeur le travail des élèves qui l'utilisent pour leur productions. La lecture sera en revanche uniquement possible sur iPad ou iPod ou iPhone.

Aspect de l'espace de travail de iBooksAuthor

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 7.2.  Aspect de l'espace de travail de iBooksAuthor

Ici encore le menu contextuel rend la fabrication du livret très facile.


Chapter 8. Pages, Keynote :

La production de contenus intéropérables.

Table of Contents

L'interopérabilité est obtenue par les exports qui sont disponibles dans les deux logiciels.

Cette interopérabilité est complétée par des importations possibles de fichiers dans d'autres formats et notamment ceux de la suite Microsoft Office.

Pages :

Un logiciel de PAO robuste

Une fois intégrée l'idée que Pages est un outil de Publication Assistée par Ordinateur son utilisation devient vraiment aisée.

Les atouts pour la classe sont les modèles qu'il est possible de mettre à disposition des élèves et la facilité liée à l'intégration des sources de media dans les pages du document.

L'export aux format pdf permet aussi rapidement de rendre aux élèves une correction sur laquelle il ne pourront plus intervenir.

La compatibilité entre les versions présentes sur les machines et sur les iPads assure une possibilité de passage d'un outil à l'autre au sein d'un parc mixte.

Apple met à dispostion des How To pour la prise en main de ses logiciels. C'est en anglais mais c'est souvent très bien documenté.

Aspect général et principaux panneaux de l'espace de travail dans Pages

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 8.1.  Aspect général et principaux panneaux de l'espace de travail dans Pages

Les versions les plus récentes de pages intègrent des menus contextuels pour pratiquement tous les éléments d'une page..


Keynote :

Un logiciel de production de présentation très enrichies.

Ici encore nous dsposons d'un logiciel qui permettra toute sortes d'exports qui nous assurent une bonne intéropérablilité.

Un des exports très utile est celui qui consiste à enregistrer une présentation sous forme de film. Une certaine interactivité est conservée notamment pour le parcours deu diaporama ou pour accéder aux liens qui sont proposés sur les diapos.

Pour le reste c'est un logiciel de création de diaporama dont la richesse des animations renforce l'impact sur les destinataires.

Aspect général et principaux panneaux de l'espace de travail dans Keynote

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 8.2.  Aspect général et principaux panneaux de l'espace de travail dans Keynote

Les versions les plus récentes de Keynote intègrent des menus contextuels pour pratiquement tous les éléments d'une diapositive.


Apple met à dispostion des How To pour la prise en main de ses logiciels. C'est en anglais mais c'est souvent très bien documenté.

Chapter 9. iPhoto, iMovie, iDVD, QuickTime Player, Photo Booth :

Production de contenus multimedia interopérables.

Table of Contents

Ces logiciels permettent de traiter les médias de type image ou vidéo. Ils sont livrés (sauf iDVD après Mac OS 10.8) avec la machine et permettent une mise en œuvre immédiate d'une production par les enseignants ou les élèves.

Un MacMini au CDI peut tout à fait être envisagé comme une station d'édition photo et de montage vidéo.

Le tableau ci-dessous montre comment ces outils permettent de produire des contenus interopérables grâce aux formats d'export disponibles.

Logiciels Formats images Formats vidéo Formats texte Formats son
QuickTime Player - .mov, .m4v - m4a,
iMovie - mp4 - mp3, AAC
iPhoto png, jpeg mp4, mov -

-

Photo Booth png, jpeg .mov

-

-
iDVD png, jpeg, mp4, mov, pdf mp3, AAC
Aperçu (rappel) jpeg, png, jpeg-2000, openEXR, tiff - pdf, docx, pptx, …… -
Table 9.1. Les formats d'exports des logiciels intégrés aux machines Apple.


La gestion des media :

Les enregistrements se font par défaut dans les dossiers media spécialisés.

Ces logiciels sauvegardent par défaut dans les répertoires de media du finder :

  • Images : Les fichiers produits par PhotoBooth, Aperçu ...
  • Audio : Les fichiers son produits par QuickTime Player,

  • Video : Les fichiers produits par QuickTime, Player iMovie mais aussi les exports de Keynote

L'intérêt de respecter ces dossiers réside dans le fait que tous les logiciels intégrés possèdent un accès direct via un bouton données multimedia. Ce bouton affiche les contenus des dossiers cités ci-dessus.

Les imports/exports des media :

Une possibilité de formater pour rester compatibles avec l'ensemble des environnements.

L'importation peut ne pas être directe par glisser / déposer. On utilise alors le menu fichier puis ouvrir pour parvenir à intégrer un media dans l'un des logiciels.

Chapter 10. FaceTime, Messages :

des outils de communication.

Table of Contents

FaceTime :

Nécessité de renseigner un compte commun aux ipads.

Pour cette application le compte utilisé est celui qui est partagé par les iPad.

L'usage en classe pour un parc de portables est peu utile.

Messages :

Une communication difficile à mettre en oeuvre sur un parc.

Cette communication passe par un partage de l'adresse de messagerie renseignée dans les iPad.

Si cet outil est pratique pour échanger entre l'iPad et un ordinateur pour échanger entre les iPad cela reste lié à l'existence d'une connexion Wifi.

La messagerie Bonjour peut être utilisée pour communiquer entre les macs. Il faut activer la messagerie Bonjour dans les préférences de l'application.

Réglage des préférences de Messages

Capture mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Figure 10.1.  Réglage des préférences de Messages

En gérant le compte bonjour, l'interaction devient possible entre les Portables du parc de l'établissement.


Chapter 11. Logiciels tiers ou complémentaires:

Une bibliothèque de logiciels sous licence GNU ou de logiciels MacOS X dépendants.

Table of Contents

Firefox, Chrome, Opera

Des navigateurs de substitution à SAFARI

Il y a plusieurs raisons de préférer ces navigateurs à Safari. Une des raisons est que l'on échappe aux mises à jour Apple automatiques.

Les plugin de Firefox et Chrome notamment Readium et EpubReader sont deux autres éléments qui peuvent conduire à préférer ces logiciels.

Ces plugins permettent d'échapper à iBooks pour la lecture des fichier epub.

Gimp, OpenOffice, Libre Office, Scribus

Une panoplie de logiciels étendue.

Gimp donne accès à l'équivalent de Photoshop. Le fenêtrage X11 nécessite un petit apprentissage, mais ce logiciel est tout à fait riche.

OpenOffice / Libre Office sont deux suites logicielles qui permettent éventuellement de travailler à la manière de la suite Microsoft. Cependant Pages et Keynote possèdent les exports qui permettent de rester compatible avec la suite Microsoft aussi.

Scribus est un vrai logiciel de PAO qui mérite d'être considéré.

Remote Desktop :

La gestion de l'interaction avec les postes élèves (Mac ou PC)

Ce logiciel est disponible sur l'AppStore. Il est aussi fourni avec les salles mobiles MacBook. Il a deux fonctions essentielles :

  • Une fonction d'accompagnement : L'enseignant peut interagir avec le poste de chaque élève connecté au réseau de la machine maître.

  • Une fonction de déploiement : Installation d'un logiciel sur toutes les machines ou sur quelques unes d'entre elles.

On peut par exemple suivre l'activité des élèves en vidéoprojetant les écrans des postes de travail. Ainsi la progression de chacun est visible pour tous.

Cette video est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Figure 11.1. AppleRemote Desktop : Suivi et accompagnement des travaux d'élèves

Légende : Dans cette vidéo on voit un exemple d'affichage des postes de travail élèves. Chacun voit la progression des autres groupes, pour les élèves les plus lents les illustrations choisies par les plus rapides peuvent soutenir leur recherche.

lien1 et lien2 vers la video (format pdf du document)


Ce logiciel permet sans autre logiciels dédiés de déposer aisément sur les machines de la classe des documents à consulter, des liens, de modèles de production. On peut donc différencier le rythme de l'accompagnement des groupes de travail.

L'interaction est possible avec Windows Seven ou autre, il suffit d'activer VNC sur les postes qui exécutent ce système exploitation.

Dapi, Kallylang2, Apika Manager, Kolibri :

La suite Kallysta un outil pour l'encadrement des activités élèves sur Classes Mobiles ou Fixes

L'ensemble des deux logiciels développés par Kallysta, Kallylang et Apika Manager s'appuient sur mac OS X. Leur fonctionnement repose sur une intéraction entre l'enseignant et l'élève dans le cadre du déploiement d'une salle macbook ou d'une salle iPad, iPadMini ou iPod.

Dapi est un logiciel de gestion de contenus sur une flotte de périphériques iPad via une platine de synchronisation appelée Ksync ou une mallette Kallysta.

Kolibri est un logiciel de sous-titrage qui vient renforcer les possibilités de kallylang dans le domaine.

voici quelqus liens vers les pages de description de ces outils.

DAPI et Ksync : synchronisation et récupérations de contenus sur iPad et iPod et syncrhonisation er récupération des contenus pour tablettes et périphérique Androïd

Kallylang2 : Laboratoire de langue mais aussi outil utilisable en situation de TP en Sciences. Quelques videos en ligne décrivent les possibilités de ce logiciel. En voici un exemple ou un second qui ont été déposés sur YouTube.

Apika Manager : Logiciel de pilotage de l'activité des élèves sur iPad. Cette vidéo illustre les fonctionnalités de cet outil.

Kolibri : Logiciel de sous titrage. Vous pouvez retrouver aussi ce logiciel sur l'AppStore.

CONCLUSION :

Pour continuer à échanger entre vous et avec les formateurs du CANOPE vous pouvez vous inscrire dans le groupe RESEDA intitulé : Usages et pratiques des tablettes : Partageons, Echangeons, Construisons. Ce groupe intégre des utilisateurs Linux, Windows et MacOS et mutualise les usages autour des tablettes. Je répondrais à vos questions au sujet des machines. Vous pouvez rejoindre RESEDA en vous connecctant sur le portail Metier de Rouen.

vous pouvez aussi compléter utilement cette rapide présentation en consultant le site Débuter sur Mac.

Mots-clés associés :