Document Actions

Étude des arbres coupés au lycée

par sursin last modified 04 Feb 2010 19:21

Mise à jour : 16/10/2002

Proposée par D. Sursin, Lycée Bergson, Angers.

 

Matériel : on peut se procurer des coupes d'arbres en s'adressant à une exploitation forestière...

Techniques actuelles : coupes ou carottages.

L'idéal est de disposer de plusieurs échantillons dont on connaît la date de la coupe. Le bulletin météorologique (fourni par la station météo la plus proche) est un document nécessaire pour connaître les caractéristiques climatiques de la région étudiée et pour reconstituer les variations climatiques des années passées.

Exemples : coupes de troncs d'arbres étudiées au Lycée Bergson à Angers (Clichés D. Sursin)

On peut mesurer manuellement la largeur des cernes sur les coupes réelles ou bien scanner les coupes (lorsqu'elles sont de dimensions compatibles avec celles de l'appareil), ou encore les photographier ou les photocopier puis numériser les images et utiliser les logiciels de traitement d'images (n'importe quel logiciel disposant d'un affichage des coordonnées du curseur permet de travailler sur les paramètres distances).

  • Mesures effectuées sur une coupe réelle de Saule (g. Salix) de 10 ans - lycée H. Bergson - Angers
tronc3.gif
cliché 1 
tronc2.gif
cliché 2
  •  Mesures effectuées sur une image numérisée de coupe d'acacia (Robinia pseudoacacia)
    - forêt du Saumurois
coupe1.jpg
cliché 3 - échelle x1,6 - (Scanner 159 dpi)

Quelles sont les informations apportées par l'étude de ces coupes ?

  1. Comptage et mesure de la largeur des cernes : dendrochronologie

  2. Détermination de l'âge des échantillons. Quel âge pour le Robinier Faux-Acacia du Saumurois ?
    Comparaison des mesures de largeur des cernes sur plusieurs échantillons. (Utilisation d'un tableur)

  3. Exploitation des résultats : recherche des causes de variations du signal "largeur des cernes"

  4. On observe que la largeur des cernes peut varier. De même pour les caractéristiques du bois précoce et du bois tardif qui varient d'une année à l'autre.Que peut-on en déduire ?
    L'hypothèse d'une cause climatique est proposée. Il est alors intéressant de consulter les données de la station météorologique la plus proche.
    Remarque : il faut tenir compte de la relative "jeunesse" des coupes et de la nature de l'arbre (feuillus ou résineux).
    Une recherche documentaire (au CDI et sur Internet) permet d'orienter l'interprétation des variations de la structure du bois :

princ1.gif

     Les variations climatiques exercent une influence sur la structure même du bois et en particulier sur la taille des différentes cellules constituant le bois, sur l'épaisseur de leurs parois et donc sur une caractéristique physique simple qui intègre ces divers facteurs : la densité du bois.
    On peut alors définir deux variables essentielles :
    - le bois précoce (de printemps) correspond à une faible densité : il définit la variable densité minimale
    - le bois tardif (d'été) correspond à une forte densité : il définit la variable densité maximale
    Ces 2 variables permettent d'établir des profils densitométriques.

graph3.gif
    Graphique réalisé par un groupe d'élèves de 1èreS - option Sciences expérimentales -
    avec le tableur Excel à partir des coupes de saule du lycée H. Bergson
    Le schéma et le graphique présentés ci-dessus sont essentiels pour comprendre et exploiter les données "Treering" fournies avec PaleoVu.
 

Personal tools