Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biologie cellulaire et moléculaire / Dossiers thématiques / Cycle cellulaire. Régulation / Modalités du contrôle du cycle cellulaire

Modalités du contrôle du cycle cellulaire

Par pothet — Dernière modification 11/05/2018 14:35

Modalités du contrôle du cycle cellulaire

 

Protéine P53 et contrôle de l'intégrité de l'ADN en phase G1 et G2

La protéine P53 est une molécule labile (sa dégradation est très rapide) exprimée pendant toute la durée du cycle cellulaire et présente en petite quantité. Cette protéine a deux fonctions essentielles :

- La protéine P53 est un facteur de transcription :

En cas d'altération de l'ADN, l'extrémité carboxy-terminale de la P53 subit une phosphorylation qui la protège de la dégradation et l'active. Le taux cellulaire de P53 augmente ainsi , ce qui aboutit à l'expression de protéines inhibitrices (p21 et p45) du cycle cellulaire. Cette interruption dans le cycle cellulaire permet la réparation des dommages génomiques avant l'entrée en phase S ou bien avant l'entrée en mitose.

Dans le cas ou l'altération de l'ADN n'est pas réparable, la protéine P53 induit l'expression de protéines pré-apoptotiques (protéines Bax et Pig) ce qui déclenche le processus de mort cellulaire programmée (apoptose).

- La protéine P53 possède une activité enzymatique de type exonucléase, ce qui lui permet, en collaboration avec d'autres enzymes, de participer directement à la réparation de l'ADN sans que cela nécessite une activation.

Complexe protéique Rad9 et contrôle de l'intégrité de l'ADN en phase G2

Le Rad9 est un grand complexe de protéines qui, à l'instar de la protéine P53, s'associe à l'ADN et possède une activité de type exonucléase. En plus de sa contribution à la réparation de l'ADN, le Rad9 va induire l'activation de protéines-kinase, conduisant d'une part au blocage du cycle cellulaire en phase G2, d'autre part à un blocage plus tardif du cycle cellulaire en anaphase via l'inhibition de la ségrégation des chromatides.

Protéine Mad 2 et contrôle de la ségrégation des chromatides en anaphase de mitose

Mad2 est une protéine faisant partie d'un complexe protéique Mad1-Bub1-Bub3-Mad2 qui contrôle l'attachement des kinétochores aux filaments de tubuline. La fixation des chromatides aux filaments de tubuline par l'intermédiaire des kinétochores est indispensable à la ségrégation des chromatides en anaphase. Dans le cas où une chromatide reste non attachée, la protéine Mad2 quitte le complexe protéique ce qui bloque la cellule en métaphase de mitose, évitant ainsi une anaphase qui conduirait à un cas d'anomalie chromosomique.