Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Corrigé QCM

Par Anne Florimond Dernière modification 13/05/2018 10:02
Correction du QCM à propos de de l'expérimentation de Mitchell et Miller

Les propositions exactes sont surlignées en jaune.

1. Une souris thymectomisée :

  • ne peut plus produire de cellules immunitaires
  • ne peut plus produire de LB
  • ne peut plus produire de LT

 Justification : La thymectomie est l'ablation du thymus, lieu de maturation des LT

 2.  Les souris de souche CBA, qui ont été irradiées et thymectomisées puis ont reçu une injection de moelle osseuse de souris de lignée CBA :

  • possèdent désormais des LT
  • possèdent désormais des LB
  • possèdent désormais des LT et des LB

 Justification : la moelle osseuse est le lieu de production de toutes les cellules immunitaires, c'est aussi le lieu de maturation des LB. L'injection de moelle osseuse de souris de lignée CBA leur apporte donc une population de LB dont le CMH est CBA.

3. L'injection de globules rouges de mouton permet :

  • de déclencher le mécanisme de production d'anticorps par les cellules appropriées
  • de détruire les cellules productrices d'anticorps
  • de déclencher un mécanisme conduisant à la lyse des globules rouges de mouton

 Justification : les globules rouges de mouton (GRM) ayant valeur d'antigènes, leur injection va induire la production d'anticorps par des cellules que l'expérience de Mitchell et Miller vise à identifier. La finalité de cette production d'anticorps est la destruction des GRM.

4.  Concernant les souris à qui les chercheurs ont inoculé des "F1 thoracic duct cells", on peut affirmer que :

  • les "F1 thoracic duct cells" sont la seule source de LT
  • les "F1 thoracic duct cells" sont la seule source de LB

  Justification : les souris ayant été prélablement  irradiées et thymectomisées, elle n'ont plus de source endogène de lymphocytes B et T. L'injection de LB de la lignée CBA  leur apporte une source exogène de LB. La source de LT ne peut donc provenir que des "F1 thoracic duct cells", qui sont aussi une source de LB. Par contre, les "F1 thoracic duct cells" ne sont pas la seule source de LB puisque l'injection de moelle osseuse de souris de lignée CBA a fourni des LB.


5D'après les résultats effectifs de l'expérience de Mitchell et Miller, on peut affirmer que :

  • les "F1 thoracic duct cells" ont participé à la production d'anticorps
  • les cellules de moelle osseuse de souris de lignée CBA ont participé à la production d'anticorps

Justification : les résultats effectifs indiquent que le nombre de plages de lyse, révélant l'importance de la production d'anticorps, est important même si les "F1 thoracic duct cells" sont absentes pourvu que les cellules de moelle osseuse de lignée CBA soient présentes. Cela prouve que les cellules productrices d'anticorps proviennent très peu des "F1 thoracic duct cells" 

6.  D'après les résultats effectifs de l'expérience de Mitchell et Miller, on peut  affirmer que :

  • les cellules à l'origine de la production d'anticorps sont les LT
  • les cellules à l'origine de la production d'anticorps ne sont pas les LT
  • les cellules à l'origine de la production d'anticorps sont les LB
  • les cellules à l'origine de la production d'anticorps sont les LT et les LB
  • les cellules à l'origine de la production d'anticorps ne sont ni les LT ni les LB

Justification : puisque les "F1 thoracic duct cells" participent peu à la production d'anticorps et que ce sont les seules sources de LT, on arrive à l'idée que les LT ne sont pas les cellules productrices d'anticorps. Les cellules productrices d'anticorps venant presque exclusivement de la moelle osseuse, on peut affirmer qu'il s'agit de LB.

 

Revenir à la présentation de la proposition pédagogique