Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Expérimentation INRA - Aide à la modélisation

Par Anne Florimond, publié le 03/05/2019, mise à jour le 02/06/2019
Expérimentation INRA - Exemple de modification de l'algorithme et téléchargement du modèle correspondant.
  • Un exemple de modication de l'algorithme :

Par rapport à l'algorithme fourni par défaut, on a fixé à 500 la demi-vie des résidus alimentaires, et on a paramétré, pour chaque résidu riche en fibres, son équation d'utilisation par les bactéries de chacun des trois groupes :

  • Télécharger le modèle correspondant
  • Ce qui reste à faire ?

- Les élèves ont la possibilté d'introduire d'autres aliments. Sous réserve de savoir si ces aliments sont pauvres ou riches en fibres, ils génèreront de nouveaux comportements qui viendront incrémenter l'agorithme. Tout nouvel aliment apportant des fibres (par exemple des fajitas tomate-avocat, des sushis, des courgettes ...) fera l'objet de trois équations supplémentaires (correspondant à son utilisation par les bactéries de chacun des 3 groupes). Si un nouvel aliment n'apporte pas ou peu de fibres (par exemple un burger-frites, un kébab ...), aucun nouveau comportement n'est à déclarer puisque cet aliment ne sera pas exploité par les bactéries du microbiote.

- Une fois toutes ces opérations réalisées, il faut faire tourner le modèle !