Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Géosciences / Temps géologiques / datation isotopique / enseigner / Datation isotopique d'Orrorin

Datation isotopique d'Orrorin

 

La structure géologique de la formation de Lukeino est adaptée à une datation isotopique par la méthode potassium-argon. (K-Ar) En effet, elle comporte de nombreuses roches volcaniques (tuf, basaltes, trachybasalte, phonolite). Le recours à cette méthode de datation a permis de dater les fossiles en datant les couches volcaniques entourant les restes d'Orrorin.

 

Une première datation K-Ar du bassin de Baringo a été réalisées en 1985 par A. Hill sur des cristaux de feldspath et avait estimé l'âge de cette formation à environ 6 Ma. Cependant, la provenance des échantillons n'avait alors pas été précisée. Lors de la campagne de 2000, 9 échantillons ont été prélevés pour effectuer les datations K-Ar figurant dans l'étude publiée en 2002 par Y. Sawada, M. Pickford, B. Senut, T. Itaya, M. Hyodo, T. Miura, C. Kashine, T. Chujo et H. Fujii (The age of Orrorin Tugenensis, an early hominid from the Tugen Hills, Kenya). Ils provenaient de la phonolite de Tiim, du trachyte de Kabarnet, du tuf ponceau lapillitique de Kapcheberek, des basaltes de Kaparaina, du basalte du premier sill de Rormuch, du trachybasalte aphyrique du second sill de Rormuch et d'un dyke de trachybasalte aphyrique.

 

datation_res.jpg

 

Les résultats de l'analyse radiométrique K-Ar des anorthoclases des 2 échantillons de la phonolite de Tiim à Aragai donnent un âge autour de 12,5 Ma (respectivement 12,43 ± 0,30 et 12,57 ± 0,31 Ma).  Les phénocristaux d’anorthoclase et des pâtes du trachyte de Kabarnet sont datés respectivement à 6,17 ± 0,15 Ma et 6,09 ± 0,14 Ma.  L'âge K-Ar de l’anorthoclase des tufs lapillitiques ponceux de la partie supérieure de la formation de Lukeino est de 5,66 ± 0,14 Ma. Les âges des pâtes du trachybasalte de Kaparaina qui recouvrent la formation de Lukeino sont respectivement de 5,68 ± 0,18 Ma et 5,47 ± 0,16 Ma et ceux des pâtes et feldspaths du sill de Rormuch sont respectivement de 5,80 ± 0,22 Ma et 5,72 ± 0,14 Ma. L'âge de la pâte des trachybasaltes du dyke intrusif dans la formation de Lukeino est de 5,61 ± 0,17 Ma. L'âge des échantillons prélevés lors de la campagne de 2000 confirment donc les datations réalisées précédemment.

 

fleche_rouge.gif Retour