Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

CAS N°3: aphasie par manque de motivation à parler

Données fournies par le Docteur Patrick Verstichel, neurologue, Hopital intercommunal de Créteil, Abstract: Aphasie, langage, AVC

Données biographiques

 

 

Symptomes ayant amené à consulter

La personne a été aménée aux urgences par sa famille. A son réveil l'homme ne parlait presque pas.

Données personnelles

  1. Age

    62 ans

  2. Sexe

    masculin

  3. Poids et taille

Mode de vie

  1. Vie de relation

    Marié, a des enfants, entouré de sa famile; actuellement en retraite, travaillait dans le batiment.

  2. Vie de nutrition

  3. Vie de reproduction

Antécédents

  1. Personnels

  2. Familiaux

  3. Médicaux

    Hypertension artérielle

Données cliniques

Données macroscopiques

  1. Physiologie générale

    Le patient ne s'exprime pratiquement pas, il faut lui "arracher" les mots. Ceux-ci sont correctement prononcés.

    L'homme comprend ce qu'on lui demande.

    Le reste des fonctions quotidiennes est inchangé (l'homme s'habille seul, se déplace normalement...)

  2. Données comportementales

    Le patient lit normalement, il peut prononcer à voix haute les mots qu'il lit.

    Quand on lui demande de construire un récit , par exemple de construire une phrase avec les mots "pain" et "boulanger", le patient dit: "le pain le boulanger". Il a tendance à répéter les mots et ne construit pas de phrase.

  3. Imagerie médicale

    Une IRM avec injection de Gadolinium a été réalisée

    cas3_irm3d
    IRM pondérée en T1, à acquisition 3D, section sagittale tangentielle
    Sur cette section sagittale de l'hémisphère gauche, le gadolinium s'est fixé dans une zone de nécrose qui apparaît donc soulignée en blanc. La zone de nécrose suit les contours d'une portion de circonvolution, dans une zone fontale située en avant de la scissure de Rolando (échancrure sombre)


    Une tomoscintigraphie cérébrale (injection de HMPAO marqué au Tc-99m) a été réalisée le même jour

    cas3_tomo94
    Tomoscintigraphie (coupe axiale, HG à droite de l'image)
    La perfusion cérébrale apparaît globalement hétérogène, avec une prédominance au niveau de la région frontale externe gauche (et également au niveau des zones pariéto-occipitales bilatérales).

Données cellulaires

(caryotype, histochimie, cytologie, anatomopathologies...)

Données moléculaires

(données génomiques et protéomiques)

Diagnostic et traitement



cas3_brodmann_hg cas3_brodmann_cpes
Position de la lésion du patient sur la face externe de l'hémisphère gauche
Les deux croquis présentent une vue externe (avant à gauche) de l'hémisphère gauche et une vue interne (avant à droite) du même hémisphère. Les différentes aires cytoarchitectoniques de Brodmann sont indiquées (voir une correspondance avec les termes anatomiques).
Position de la lésion du patient dans différents plans de coupe axiale
Les 6 sections correspondent aux 6 plans de coupe indiqués sur les croquis ci-contre. La première correspond à l'incidence la plus basse (parallèle à la ligne orbito-méatale inférieure), la dernière à la section la plus haute.

 

Aide à la localisation des aires du langage

Il s'agit d'une lésion de type frontal, affectant la motivation à parler. L'atteinte se situe dans la face latérale du cortex prémoteur gauche. Elle est dûe à un infarctus d'une petite artère corticale. Situé assez loin de la zone rolandique, cet AVC n'a pas entraîné d'hémiplégie.

Traitement: rééducation orthophonique

 

Evolution

Un ensemble d'examen a été pratiqué 9 mois plus tard.

Une IRM a été réalisée, ainsi qu'une tomoscintigraphie.



cas3_irmt1 cas3_irmt1_a
IRM (pondérée en T1) , section coronale
Sur cette coupe, comme sur la section ci-contre, on observe une zone de séquelle de couleur noire (plus sombre qu'un AVC) et une atrophie des zones corticales avoisinnantes: le sillon situé juste au dessus est plus ouvert.
IRM (pondérée en T2), section axiale
cas3_tomo95
 Tomoscintigraphie (coupe axiale, HG à droite de l'image)
Globalement la perfusion est plus homogène que sur l'examen réalisé il y a 9 mois.
On retrouve néanmoins une hypoperfusion frontale externe, surtout gauche
(et à un moindre degré, une hypoperfusion pariétale postérieure gauche)

 

Un bilan de langage (batterie utilisée: M.T.86) a donné les résultats suivants:

  • Langage oral: le discours est bien plus informatif, l'incitation verbale est normale, le patient reste cependant invalidé par le "manque du mot", mais on ne remarque que très peu de phrases inachevées. Pour la description d'une scène imagée la syntaxe est peu élaborée et le récit pas forcément bien organisé. La compréhension lexicale et syntaxique sont intègres.

  • Langage écrit: la lecture d'un texte est fluide, l'intonation est bonne et la ponctuation respectée. Le graphisme est de bonne qualité (disparition des ratures fréquentes observées auparavant).

  • Le jugement: l'épreuve de critique d'histoires absurdes est nettement mieux réalisée (5/6 sont bien critiquées contre 2/6 il y a 9 mois)

Au total, l'évolution du patient est favorable: l'aphasie est moins invalidante et on ne relève plus dans le bilan qu'un manque du mot, de légères difficultés dans les situations de récits d'histoires et des déficit dans le langage élaboré (définition de mots). La fluence verbale est subnormale. L'incitation verbale est normale. La malade ne voit plus l'utilité de poursuivre la rééducation orthophonique.