Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Origine et parcours

Origine et parcours du Gulf Stream
 

 




Le Gulf Stream se forme dans le golfe du Mexique à partir d'un autre courant, plus grand et provenant de l'Equateur, et grossi par de nombreux affluents. C'est au niveau de Cuba et la pointe de la Floride que le Gulf Stream est le plus puissant. Il remonte ensuite vers le Nord, mais il est très vite rejeté vers le Nord-Est par le courant froid du Labrador. Ce contact refroidit et ralentit énormément le Gulf Stream.

Trois branches principales se forment ensuite au niveau de l'Europe (toutes trois des courants chauds) :

-- la branche majeure poursuit sa route vers l'Islande, puis la Mer de Norvège ==> Dérive Nord-Atlantique.

-- une branche va longer les côtes du Groënland et retourner vers le courant du Labrador ==> Courant Est-Groënlandais.

-- une dernière branche oblique vers les côtes du Portugal ==> Courant des Canaries.

 

Le Gulf Stream, au sens strict du terme, est donc compris entre le golfe du Mexique et les eaux au large de l'Europe (juste avant la naissance des diverses branches). Il existe donc une grande confusion, dans l'esprit du public mais aussi dans les médias, entre le Gulf Stream et la Dérive Nord-Atlantique.

On l'aura donc compris : c'est avant tout la Dérive Nord-Atlantique qui influence le climat européen. Mais cette dérive n'étant qu'un prolongement du Gulf Stream, nous allons pour l'instant continuer notre étude du Gulf Stream.

 

 

parcours_jpeg

Gulf Stream et dérivés :

(1) Gulf Stream

(2) Dérive Nord-Atlantique

(3) Courant Est-Groënlandais

(4) Courant des Canaries

(a) : 80 km de large, 640 m de prof., 30 à 35°C, 150 km/jour, 85 millions de km3/jour.

(b) : 8km/jour, 25°C.

(c) : plongée convective vers 2°C.

(la flèche bleue est le courant du Labrador, courant froid de surface)


SSTann ODV
Température de surface océanique (SST) annuelle (2001) montrant le déport du Gulf Stream vers l'Est par le courant du Labrador, ainsi que la remontée jusqu'en Mer de Norvège de la dérive nord-atlantique.

 

Pourquoi ce parcours ?

Le Gulf stream, comme tous les courants de surface (chauds ou froids), est la conséquence directe d'un couplage océan-atmosphère. En effet, les vents de surface poussent les masses océaniques (sur quelques centaines de mètres d'épaisseur). En se référent au document suivant, on voit une concordance parfaite entre le parcours des vents de surface et des courants marins de surface :

 

 

courants(monde).jpeg
Principaux courants marins de surface (Les Climats, mécanismes et répartition. A; Godard et M. Tabeaud, 1996, Ed. Armand Colin)
vents(monde).jpeg
Principaux vents de surface en Juillet (Les Climats, mécanismes et répartition. A; Godard et M. Tabeaud, 1996, Ed. Armand Colin)

 

 


En se rapprochant de l'Islande, la topographie des fonds marins va diviser la dérive nord-atlantique en plusieurs ramifications. En effet, par refroidissement et évaporation, ce courant océanique devient de plus en plus important en profondeur (supérieur à 1000 m). Or, la petite dorsale des Féroé, qui ne se situe qu'à environ 250 m de profondeur, va littéralement cisailler ce courant, dont la plus grande partie oblique vers l'Ouest pour longer les côtes du Groënland, sous l'appellation Courant Est-Groënlandais. Le reste continue vers le Nord en Mer de Norvège.

passeFeroe


profilIslande_png

Dans les deux cas, on assiste très vite à une plongée convective des eaux (dès qu'elles atteignent environ 2°C), qui disparaissent en tant que telles. Il en est de même pour la branche longeant le Portugal.

Il est donc essentiel de bien comprendre que ce n'est pas le Gulf Stream qui plonge en Mer de Norvège, mais la Dérive Nord-Atlantique. Le Gulf Stream au sens strict ne plonge pas !

 

retour