Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

L'intérêt des débris rocheux

débris rocheux, foraminifères et les évènements de Heinrich

L'IRD, N. pachy (s) et les évènements de

Heinrich

 

Deux paramètres se trouvent souvent synchrones dans la carotte MD95-2042 : l'IRD et l'abondance en Neogloboquadrina pachyderma (s).


L'IRD : Ice-Rafted Detritus


 

IRD

Les IRD (terme donné par le géologue H. Heinrich) sont des débris rocheux et minéraux, de tailles diverses, arrachés par les glaciers continentaux et les calottes glaciaires à leur substratum. Si le glacier se déverse ensuite dans un océan, les icebergs qui en résultent vont transporter avec eux ces fragments détritiques. Ceux-ci ne se déposeront au fond des océans que lorsque l'iceberg se mettra à fondre. Or, par le jeu des courants marins, une grande distance peut exister entre le glacier et le dépôt de ces IRD.


schemaIRD


Lors de grandes débâcles (suite à un réchauffement climatique, par exemple), le nombre d'icebergs augmentant, la quantité d'IRD dans les sédiments marins va s'accroître. Par réciprocité, une grande quantité d'IRD dans une carotte de forage océanique traduit une forte débâcle d'icebergs, donc un réchauffement climatique (ou du moins un épisode climatique plus chaud).


Les évènements de Heinrich :


paramIRD
Il existe très souvent (mais pas toujours) dans les carottes prélevées en Atlantique Nord une étroite ralation entre la survenue d'IRD et une abondance en foraminifère planctonique d'eaux froides comme Neogloboquadrine pachyderma (s). Or, il s'agit de deux indicateurs climatiques contradictoires (IRD important = réchauffement et N.pachy (s) = eaux froides).

 

Une présence simultanée d'IRD (>150 microns) en grand nombre et d'une abondance de foraminifère polaire N.pachy (s) déterminent un évènement de Heinrich. C'est aux géologues H. Heinrich et W. Broecker que nous devons l'explication d'une telle concomittance (voir "la découverte des variations climatiques brutales au cours de la dernière période glaciaire").

retour