Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Météo, climats et paléoclimats / Variations paléoclimatiques / Paléoclimats / Démarches / Pour aller plus loin / Le Sahara a-t-il toujours été un désert ?

Le Sahara a-t-il toujours été un désert ?

Mise à jour : 21/10/2009

Proposée par D. Sursin, Lycée Bergson, Angers.

Les caractéristiques morphologiques et météorologiques du plus grand désert du monde

Rechercher, à partir d'images satellitales et de photographies prises au sol, les caractéristiques morphologiques (et géologiques) de différentes régions du Sahara (comme le  bassin de Taoudenni par exemple).

Ressources pédagogiques pour la réception et l'utilisation des images des satellites météorologiques
 

cartmen.gif Le serveur du Ministère propose une liste de nombreux serveurs :
Ressources documentaires pour les TIPE " Terre et Espace " 

Un accès libre au catalogue d'images Spot
 

spot.gif

SIRIUS : le catalogue informatisé de Spot Images répertoriant toute l'archive des scènes Spot

Pour obtenir l'image satellitale de n'importe quel endroit de la planète : il suffit d'entrer la longitude et la latitude du point choisi et DALI répond à votre requête en proposant une sélection des 5 scènes les plus récentes, en mode multispectral, dont la couverture nuageuse est inférieure ou égale à 10 %.

Exemple pour la région de Taoudenni (Mali) : longitude 4°00' W - latitude 22°40' N

Retrouver les principales zonations climatiques de cette région de l'Afrique à partir de l'étude de données météorologiques. Peut-on expliquer l'existence de gisements de sel au milieu du désert ?

Recherche d'indices paléontologiques et archéologiques : les fresques du Tassili n'Ajjer

Dès 1909, un officier des "Affaires indigènes", le capitaine Cortier, est le premier à signaler l'existence de cavernes aux gravures polychromes dans le Sahara. Puis, en 1928, Conrad Kilian, explorateur du Sahara et véritable découvreur du pétrole saharien, découvre au Tassili des fresques  représentant une chasse à la girafe. D'autres découvertes suivirent avant qu'Henri Lhote, ethnologue français, n'entreprenne l'étude scientifique systématique des gisements archéologiques du Sahara. Plus de 150 sites sont répertoriés et c'est au Tassili qu'ils sont les plus nombreux et les plus riches.
 

Un livre à découvrir (ou à redécouvrir) :

A la découverte des fresques du Tassili, 
H. Lhote, Arthaud, 1958. Réédition 1988

lhote1.jpg
Une visite virtuelle des sites du Tassili 
L'art rupestre saharien 
(des pages Web réalisées par Odile Prigent-Paleologos 1998)
nomadb1.jpg

- Localiser le Tassili n'Ajjer sur une carte de l'Afrique
- Faire l'inventaire du bestiaire représenté par les gravures et les peintures rupestres.
- Rechercher les caractéristiques géologiques du Tassili n'Ajjer. Que signifie son nom en touareg ?

Nouveau problème : quand et pourquoi le Sahara a-t-il connu une ou plusieurs périodes plus humides ?