Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

L'excentricité

 
 

 

Dans le référentiel héliocentrique, la Terre décrit une trajectoire elliptique dont le Soleil est l'un des foyers (points F et F' sur le schéma). Le 1/2 grand axe (a) de cette ellipse ne varie pas, il garde sensiblement la valeur 149 600 000 km. L'excentricité notée e caractérise l'aplanissement de l'ellipse par rapport à un cercle. Elle est définie par : e = c/a.

Une orbite elliptique implique une variation, au cours de l'année, de la distance Terre-Soleil. Si l'excentricité augmente, la distance Terre-Soleil au périhélie (position la plus proche du Soleil) diminue alors que la distance Terre-Soleil à l'aphélie augmente

 

 

La Terre et le Soleil n'étant pas isolés dans l'espace, les forces d'attraction gravitationnelle exercées par les autres astres tendent à déformer cette ellipse. Les changements observés sont les suivants :

  • D'une part, par rapport aux étoiles, le grand axe de l'ellipse effectue une rotation en 135 000 ans.
  • D'autre part, chaque planète, suivant sa position et son éloignement, contribue à faire varier légèrement l'excentricité de la Terre au cours du temps (à grand axe constant). De fait, l'excentricité de l'orbite de la Terre varie entre 0 (dans ce cas l'ellipse est un cercle dont le Soleil occupe le centre et la distance Terre-Soleil est constante) et une valeur maximum de 0,07 (ellipse légèrement aplatie).


orbite_elliptique.jpg

 orbite_circ.jpg

L'excentricité actuelle de l'orbite terrestre est de 0,0167. Ce qui entraîne une variation de la distance Terre-Soleil de 3 % sur un an  : de 147 100 000 km au périhélie le 3 janvier à 152 100 000 km à l'aphélie le 6 juillet.
 

 

 Retour