Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Biome

Un biome est une aire biotique, une zone de vie majeure, une écozone ou écorégion.

Auteurs : F. Dholland et J-F Carion

Qu'est-ce qu'un Biome

Que se passe t'il aux limites des Biomes?

Les principaux Biomes en Europe

Sitographie et bibliographie

 

Qu'est ce qu'un Biome

 

Un « Biome » est défini comme étant « une des principales communautés, animales et végétales, classées en fonction de la végétation dominante et caractérisées par les adaptations des organisme à leur environnement spécifique (Campbell-1996) ». Le terme de « zone de vie majeure » est considéré comme synonyme.

Les Biomes sont les ensembles biologiques les plus larges que l'on puisse discerner à l'échelle des continents. Leurs modèles de distribution sont fortement corrélés avec les modèles régionaux de climat et identifiés selon le type de formation végétale dominante. Cependant, un Biome se compose non seulement de cette formation, mais également de communautés associées, de faunes et de sols.

 Aussi, un même Biome regroupe généralement une multitude de paysages différents, une hétérogénéité d'écosystèmes. Un même Biome peut être subdivisé selon de multiples critères.

Le nombre global de Biomes est variable selon la précision des critères choisis.

Ainsi certains distinguent des Biomes océaniques, d'autres  ne prennent en compte que les surfaces terrestres continentales.

Certains diviseront la surface des continents en 8 Biomes majeurs. D'autres distingueront des nuances en fonction de critères descriptifs avancés et pourront décrire jusqu'à 17 Biomes. (En Europe, on distingue 6 à 8 Biomes)


biomes-europe.png

Source: © United States Department of Agriculture. http://soils.usda.gov/use/worldsoils/mapindex/biomes.html

 

La corrélation  Biome – formation végétale dominante n'est pas sans poser problème. Discriminer un nombre limité de formation végétale dominante à l'échelle globale entraine des regroupements, des simplifications,des extrapolations qui on pour unique objectif de rendre les représentations cartographiques lisibles et fonctionnelles.

La distinction entre une cartographie des Biomes et des représentations spécifiques du couvert végétal,des écosystèmes ou des écorégions est de ce point de vue une réalité qui répond à des objectifs ou à des approches de la biosphère différentes.

 
 
 Ainsi la catégorisation des biomes et de leurs limites relèvent de méthodes variables selon les époques.
  
 Pour résumer, un Biome est un ensemble d'écosystèmes présentant des similarités importantes au niveau climatique et des espèces hébergées. Il est nommé d'après la végétation qui y prédomine.
 

Définir la limite de chaque biome

 La zonation de la surface du globe relève de la mise en relation de 2 types de paramètre :
  1.  les facteurs climatiques qui peuvent se définir par le régime des précipitations et les variations de température sur une année.
  2.  les formations végétales dominantes

 gradient-humidite.png

Climats et formations végétales dominantes


Cette végétation correspond généralement aux formes arborées et arbustives majeures, exceptionnellement à son absence (désert), ou aux rares lichens et mousses (toundra). Cette cartographie fait généralement fi des modifications anthropiques et globalise la zone donnée afin de limiter à l'échelle mondiale le nombre de Biomes.

La différence entre deux cartographies de Biome relèvera donc soit des facteurs climatiques choisis en amont, soit de la répartition des végétations à l'échelle globale, soit du lien de cause à effet établi entre ces deux critères.

 exemple: la végétation caractérise  la limite Toundra/taïga (forêt humide froide)
 
 
palebiome-formation.png
 ( image tirée de la présentation du logiciel paléobiomes-Formaterre 2007)
 

La prise en compte de critères climatiques limitant la croissance et l'implantation de végétaux spécifiques est un souci constant depuis un demi-siècle. L'aire du Biome est délimitée par une frontière liée à des facteurs climatiques conditionnant la communauté végétale dominante spécifique à ce Biome.

 

Diagramme de Holdridge (francisé)

variation-humidite.png

La variation d'altitude influence également le climat donc la répartition de la végétation

 

 voir en complément; Carte de la biodiversité végétale globale.

 

 Les principaux Biomes

Le propos, ici, n'est pas de faire une liste exhaustive de tous les Biomes du globe et de leurs caractéristiques mais de présenter quelques uns des Biomes européens ( en lien avec le logiciel Paléobiomes).   

 map-biome.png

image modifiée à partir de: http://sedac.ciesin.columbia.edu/place/mapCollection/All

 

  • Toundra 

Image source: Pearson Education, Inc.

 paysage-glaciaire.png

Paysage glaciaire (source E. Gauthier)

La toundra est une prairie ouverte, balayée par le vent et souvent marécageuse. Cet écosystème couvre un cinquième de la surface des terres émergées. La pluviométrie est faible. Les précipitations de l' été arctique tombent sur le sol gelé ou permafrost. Les arbres sont de petite taille et surtout confinés au bord des rivières et des lacs. Les plantes herbacées de la toundra sont vivaces et poussent rapidement pendant les courts étés.

C'est le domaine des grands mammifères herbivores, comme le boeuf musqué, le daim, caribou et le renne, et carnivores, comme les loups, les renards et les lynx. On y trouve aussi des rongeurs comme le lemming, le castor et des oiseaux oies, canards, lagopède et chouette harfang.

 

 

  • Taïga (forêt boréale)

 

Image source: Pearson Education, Inc.

 

taiga-scandinave.png

Taïga scandinave (banque nationale de photos en SVT)

Essentiellement composée de forêts  de conifères (sapin, épicéa) et de quelques feuillus (bouleau, saule).  Les hivers sont longs et froids, les précipitations sont faibles et concentrées en automne et en hiver. La durée de végétation est très courte. L'enneigement dure de 120 à 200 jours/an.

Les zones humides,marécages et  lacs sont fréquents et souvent bordés de saules ou de bouleaux.

Beaucoup de grands herbivores, comme le cerf, l’élan, le daim, et des carnivores comme les loups, les ours, les lynx mais aussi de petits mammifères comme l'écureuil, le castors. Tétras, aigles, pinsons ...pour les oiseaux.

 

  • Prairie, steppe

 Si ces Biomes existent dans le monde, les steppes n'existent pas en Europe actuellement. Les associations végétales qui ont pu exister  il y a quelques milliers d'années en Europe ont disparu.

Les prairies tempérées ont des sols profonds et fertiles favorisant les racines des graminées vivaces. Ces prairies sont souvent très productives après leur transformation pour l’agriculture.  Les prairies tempérées sont souvent peuplées de troupeaux d’herbivores.

D'énormes troupeaux de bisons, de mammouths et d’antilopes ont autrefois habité les prairies, mais ils ont pratiquement tous disparu aujourd’hui.

Causse de Méjean. De vastes espaces vallonnés couverts de pelouses sèches évoquant un paysage steppique, presque désertique  (photothèque INRA)

Forêt mixte tempérée

 

Image source: Pearson Education, Inc.

 

forêt de chêne (photothèque INRA)

Zones caractérisées par des  climats modérés (étés chauds et hivers frais) et des pluies abondantes. Ce qui favorise le développement des forêts décidues
(de feuillus comme le chêne et le hêtre).  Les cervidés, les ours, les castors  sont des animaux familiers dans les régions tempérées. Les forêts décidues tempérées représentant les vestiges de forêts plus étendues qui recouvraient l’Amérique du Nord et l’Eurasie il
y a des millions d’années. 

 

  • Végétation méditerranéenne: maquis, garrigue et pinède.

Image source: Pearson Education, Inc.

 

garrigue corse (photothèque INRA)

Les Biomes méditerranéens avec leurs forêts, formations arbustives, steppes et déserts rencontrent des conditions spécifiques d'aridité avec notamment des précipitations hivernales et une sécheresse estivale plus ou moins prononcée.

Les forêts de chênes à feuilles caduques correspondent aux milieux les plus humides.  Les pinèdes peuvent former des massifs forestiers importants. Elles ont été favorisées par l’homme sous forme de reboisements comme en Espagne et en Provence.
La forêt typique prend, en région méditerranéenne, le qualificatif de « sclérophylle » en raison de la consistance des feuilles persistantes. La formation à chêne vert (Quercus ilex), a été considérée pendant longtemps comme la plus typique de la végétation méditerranéenne.

Les steppes sont dominées par des poacées (=graminées) pérennes.
Les steppes ligneuses formées de sous-arbrisseaux dont les plus typiques sont celles à armoise blanche (Artemisia herba-alba).

 On y trouve beaucoup d’ insectes ( sauterelles, grillons…) des reptiles ( lézards ),  de nombreux oiseaux  devenus particuliers à ce Biome ( aigles ainsi que de petits rapaces tels le busard et des charognards tels que le vautour ).

Pour les mammifères, l’âne, la chèvre ou le mouton sont désormais domestiques, mais on y retrouve encore des sangliers en grand nombre et le renard.

 

 COMPLEMENT: 

Répartition en % de la biodiversité végétale globale. (http://www.biologie.uni-hamburg.de/b-online/d56/karte.htm)

On perçoit nettement que la biodiversité est maximale dans les régions équatoriales et tropicales et minimale dans les régions sub-polaires ou de désert chaud. A rapprocher de la carte des Biomes pour définir les Ecozones les plus riches en biodiversité végétale.

 

 

Des Sites Internet et articles

En plus des liens dans le texte:
 

  • Les Biomes ( sites très complets) :

http://www.nationalgeographic.com/wildworld/terrestrial.html
http://www.notre-planete.info/geographie/planete/biomes/

  • Les sols, la végétation et les grands domaines bioclimatiques : cours de B. Etlicher Université de St Etienne:

http://www.univ-st-etienne.fr/crenam/donnee/cours/etli/milieunatetli.html

http://membres.lycos.fr/amisenmarche/Flore_esterel.htm

 http://www.onem-france.org/wakka.php?wiki=PagePrincipale

  

Bibliographie

  •  ACOT P. (1988) : Histoire de l’écologie. Paris : PUF (coll. La politique éclatée), 285 p.
  •  DUVIGNEAUD P. (1980, 2e éd.) : La synthèse écologique. Paris : Doin,.
  •  GODRON M. (1984) : Ecologie de la végétation terrestre. Paris : Masson (coll. Abrégés), 196 p.
  • RICKLEFS R.E., MILLER G.L. (2005 pour la traduction française) : Ecologie. Bruxelles : De Boeck, 822 p.
  • Peter H. Raven, Johnson, Losos et Singer : Biologie   seconde édition 2011 De Boeck Université

 

Les Biomes terrestres niveau collège :

 

retour au début de page

Mots-clés associés :