Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

L’histoire humaine lue dans son génome

Par Naoum Salamé Dernière modification 14/11/2020 17:30

Eclairage

Ce thème a été placé avant l’étude de l’expression du patrimoine génétique mais il est préférable de l’aborder en conclusion de cette première partie du programme car il mobilise l’ensemble des notions vues précédemment. Cette histoire repose sur des données très récentes car obtenues par les techniques de séquençage du génome humain de plus en plus rapides et performantes.

- Le premier point est de faire comprendre comment les caractéristiques du génome humain permettent d’identifier une personne à partir de son ADN. Cela implique de faire saisir que les gènes ne constituent quantitativement qu’une faible partie des molécules d’ADN du génome, et que celui-ci est constitué majoritairement d’ADN non codant. Dans cet ADN il existe des séquences présentant une grande variabilité ; les empreintes génétiques construites à partir de plusieurs de ces séquences sont propres à chaque individu.

- Le deuxième point est d’établir en quoi l’analyse des génomes humains actuels renseigne sur les évènements du passé ayant eu un impact sur l’évolution des populations d’Homo sapiens. Comme le dit Jean-claude Ameisen, le passé de l’évolution du vivant n’est pas mort parce qu’il continue de vivre en nous, parce que nous sommes ce qu’il est devenu. Pour envisager cela, il faut avoir un minimum de connaissances sur l’évolution des Hominines, au moins sur l’origine africaine d’Homo sapiens. Or l’histoire de l’évolution de la lignée humaine n’est pas au programme du collège, ni à celui de la classe de seconde, et reste implicite dans ce programme de spécialité de première. Il faut au moins établir à partir de données génétiques l’origine africaine des sapiens.

Ressources

- Caractéristiques du génome humain

Empreinte génétique. En préparation

- Origine africaine des sapiens

- Le programme propose d’envisager comment des caractéristiques du génome de certaines populations résultent d’une sélection naturelle, ou culturelle.

  • Un exemple de sélection naturelle

 

Histoire évolutive de la pigmentation de la peau des sapiens lue dans leur génome

  • Deux exemples de sélection culturelle

 

La génétique de la tolérance au lactose

Variabilité et évolution du phénotype quantité d’amylase salivaire

- Enfin, au moins dans sa partie capacités, le programme demande d’exploiter des documents indiquant l’existence dans le passé de métissage entre les sapiens et d’autres Homo : les néandertaliens et les dénisoviens. Cela est rendu possible car l’équipe de Svante PÄÄBO a réussi à séquencer le génome de quelques spécimens de ces Homo.


 

- On peut également se référer aux informations fournies dans les documents suivants :

- L'ADN néandertalien en nous : quelques questions

- Apport de la génétique moléculaire à la connaissance de l'évolution humaine. Approche historique