Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Les coraux

Par greffion — Dernière modification 16/11/2015 16:31
Les récifs coralliens fournissent des données sur les eaux océaniques superficielles des basses latitudes. Ils forment par ailleurs des séries géologiques continues couvrant de larges périodes de temps (jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'années). C'est pour ces raisons qu'ils constituent des archives paléoclimatiques particulièrement intéressantes. Les exigences écologiques des communautés animales et végétales qui les bâtissent font qu'ils sont inféodés à des eaux comprises entre 23°C et 33°C, peu profondes (moins de 30 m) claires, à salinité normale et pauvres en élément nutritifs.

Mise à jour : 02/07/2002

 

Rédigé par J-M Greffion, Lycée A. Thierry Blois
 

    Les récifs fournissent des données essentielles pour la reconstitution des fluctuations du niveau de la mer, ce qui permet d'établir une corrélation entre variations de températures, modification du volume des glaces et variations du niveau marin.

Des prélèvements sont effectués dans les récifs anciens par forages ou plongée en submersible. Ils sont datés grâce à deux méthodes radiochronologiques, l'une utilisant le 14C (de 0 à  40 000 ans) l'autre l'uranium et le thorium (de 0 à  350 000 ans). Les associations biologiques retrouvées dans le prélèvement permettent de déterminer avec précision la profondeur de formation du récif. Les variations relatives du niveau marin sont ainsi obtenues en couplant la datation et les données sur la profondeur de croissance des coraux. Les mouvement tectoniques verticaux locaux et les réajustements isostatiques doivent être pris en compte pour effectuer les corrections nécessaires.  
 

 

    coromal1.gif
coromal2.gif      

 

Les coraux massifs Porites utilisés pour la plupart des reconstitutions paléoclimatiques ont l'allure d'énormes choux fleurs pouvant avoir une durée de vie de plusieurs siècles pendant lesquels ils vont former un squelette de plusieurs mètres de diamètre. La radiographie X de l'aragonite révèle l'alternance de bandes claires (de forte densité) et de bandes sombres (de faible densité) qui souligne une croissance saisonnière (document ci-contre). Il a été observé qu'un couple de bandes sombre et claire représente la squelettogénèse d'une année. L'étude des stries d'accroissement saisonnier  peut révéler une modification d'un facteur écologique, en particulier la température.

 

 

Ci-contre, Fragments d'un forage réalisé dans  une colonie  de Porites au large des  côtes du Kenya (Malindi)

Par ailleurs le rapport 18O/16O des carbonates récifaux est utilisé depuis les années 70 :

  • d'une part comme indicateur de la température de l'eau dans laquelle le squelette s'est édifié (la décroissance de ce rapport a été corrélée à l'augmentation de température des eaux ambiantes)
coroO18.gif
Comparaison des mesures de température faites à Tahiti
 et du profil isotopique de l'oxygène mesuré sur un corail de Moorea
  • d'autre part, pour mesurer la salinité des eaux de surface dans les régions à très forte pluviosité du fait des différences entre les rapports 18O/16O des eaux de pluie et de l'eau de mer.

Une correction est nécessaire car ce rapport restitue non seulement les paramètres physico-chimiques du milieu mais aussi l'état de conservation des squelettes.

L'incorporation d'autres éléments chimiques en faible quantité dans les squelettes coralliens servent d'indicateurs paléoclimatiques :

  • la quantité de strontium, le rapport strontium / calcium dans les coraux Porites sont révélateurs de la température des eaux ambiantes. (Précision de 0,5°C)
  • le rapport Cd/Ca est considéré comme marqueur des apports en éléments nutritifs
  • le rapport 13C/12C est en étroite relation avec l'activité photosynthétique des algues en symbiose avec le corail et donc de l'irradiation solaire.

 

 

coroC13.gif