Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biodiversité / Accompagnement pédagogique / Accompagnement au Collège / Impact des activités humaines / Influence de l'Homme sur l'évolution des sols

Influence de l'Homme sur l'évolution des sols

Comment, en évaluant la biomasse des vers de terre, on peut déterminer l'impact de l'homme sur les sols. Un exemple concernant la culture du thé.

Travail de Pascale Naim - Niveau 6ème

   

Influence des vers de terre sur la production végétale

 Les vers de terre vivent dans le sol où ils creusent des galeries où ils se nourrissent de matières végétales mélangées à de la terre. Ils agissent ainsi sur la structure du sol, mais aussi sur sa composition chimique grâce à leurs déjections.

 

  • La présence des vers de terre influence-t-elle la production végétale ?

 Pour vérifier si les vers de terre ont une influence sur la production végétale, on utilise le dispositif expérimental ci-dessous.

 

 dispositif_the.jpg

 Chaque dispositif est entouré d’un film plastique noir pour maintenir les racines à l’obscurité comme dans le milieu naturel.

Les deux dispositifs ont été placés en milieu identique, à température, humidité et luminosité satisfaisantes durant 2 mois.

 Résultats:  On compare, la croissance de plants de maïs en mesurant la masse de feuilles produites et la qualité des feuilles (par l’indice de chlorophylle).

Les résultats obtenus sont représentés dans le tableau suivant:

   Masse des feuilles (en g) Indice de chlorophylle
sans lombric                      14                   1,10
avec lombrics 30,1 1,9

 

Un exemple bien réel: Des vers de terre pour fertiliser les champs de thé
en Inde

L’Inde est un gros producteur de thé, en 2008 il a récolté 805 milliers de tonnes de thé. Il y a une dizaine d’année, une expérience de réintroduction de vers de terre a été menée en Inde dans un sol épuisé par quatre vingts ans de culture intensive. On a apporté sur les champs, des résidus provenant de la taille des théiers, du compost et on a inoculé des vers de terre d'une espèce choisie pour ses performances exceptionnelles. Cette méthode a permis de réduire de 50% le recours à des fertilisants chimiques. Dès la 1ère année la production de thé avait doublé dans les parcelles inoculées.

      culturethé.jpg    

www.durabili-the.com 

 

 QUESTIONS:

  1. Quel est le seul facteur qui change entre les deux dispositifs expérimentaux sur le maïs ?

  2. Analysez les résultats de l’expérience et comparez la production végétale de maïs, en présence et en absence de lombrics.
  3. En Inde, expliquez ce que signifie un sol épuisé par 80 ans de culture intensive.

  4. Comment les vers de terre ont-ils été employés, quelles en ont été les conséquences?

  5. Rédigez une phrase de conclusion qui explique la relation qui existe entre les vers de terre et la production végétale.


emotroisd.239.gif POUR S’AMUSER !! Calculez la quantité de terre remuée par un ver de terre par an !!

La terre remuée par un ver de terre représente environ 8 g par jour. Sur un hectare on trouve 250 000 vers de terre et les vers sont actifs environ 200 jours par an.

 

 

Sources:
  • Interaction entre Maïs (Zea mays) et Lombrics   (Lumbricina) 
  • Dénombrement de galeries de vers de terre, un indicateur de qualité des sols. C. Gigleux.
  • Dossier Bio-indicateurs qualité des sols –Programme ADEME- Saga sciences CNRS.

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodiv/index.php?pid=decouv_chapC_p5_c1