Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Neurosciences / Dossiers thématiques / Perception sensorielle / Vision / COMPRENDRE / Cas cliniques d'anomalies de la vision / Cas n°2: baisse d'acuité visuelle bilatérale

Cas n°2: baisse d'acuité visuelle bilatérale

Par jauzein, publié le 06/03/2006, mise à jour le 15/04/2019

Auteurs: Anne Woehrlé et Françoise Jauzein

Bibliographie utilisée: http://www.chru-lille.fr/flandre-ophtalmo/CasClinique/Cas01/casn°01.htm

 

Données biographiques

Symptômes ayant amené à consulter

Le patient présente une baisse d'acuité visuelle bilatérale.

Données personnelles

  1. Age: 54 ans

  2. Sexe: Masculin

Antécédents

  1. Personnels: La baisse d'acuité visuelle a été progressive et lente, non améliorable par des verres correcteurs. 

Données cliniques

Données macroscopiques

  1. Physiologie générale

    Acuité visuelle : OD : 5/10 - OG : 6/10

  2. Imagerie (examens complémentaires)

    Champs visuels (examen réalisé avec le moniteur ophtalmologique). Dans chaque carte de déficits (gauche et droite), la ligne grise périphérique délimite le champ visuel et la zone circonscrite, légèrement excentrée, correspond à la tache aveugle. Les deux cartes de déficits montrent un champ périphérique normal et un scotome central (plus grand pour l'oeil gauche).

    Figure 1. Carte des déficits de l'oeil gauche

    Carte des déficits de l'oeil gauche

    Présence d'un scotome central à bords flous (scotome relatif) et de quelques scotomes périphériques.

    Figure 2. Carte des déficits de l'oeil droit

    Carte des déficits de l'oeil droit

    Présence d'un petit scotome central.

    Fonds d'oeil du patient. On observe dans les deux yeux un remaniement des deux maculas, dont les contours sont irréguliers. Cette observation est plus nette sur un fond d'oeil anérythre . Il n'y a pas d'autre anomalie rétinienne et la rétine périphérique est normale.

    Figure 3. Cliché couleur du fond d'oeil gauche du patient

    Cliché couleur du fond d'oeil gauche du patient

    Fond d'oeil en couleurs naturelles. La macula présente une coloration jaunâtre et un aspect irrégulier.

    Figure 4. Cliché anérythre du fond d'oeil gauche du patient

    Cliché anérythre du fond d'oeil gauche du patient

    Cliché en noir et blanc, avant toute injection de produit opacifiant. La macula présente un remaniement clair.

    Angiofluorographie à la fluorescéine. On observe dans les deux yeux, au temps artériel (16 secondes après injection de la fluorescéine), des zones fluorescentes dans la région périphérique de de la macula, séparées par des lignes d'amas pigmentaires donnant aux deux maculas un aspect en "ailes de papillon". A un moment plus tardif (temps artério-veineux 20 secondes après l'injection), l'aspect ne change pas, le colorant n'a pas diffusé.

    Figure 5. Angiographie à la fluorescéine, temps artériel, oeil gauche

    Angiographie à la fluorescéine, temps artériel, oeil gauche

    L'artère centrale est blanche sur ce cliché, car le sang artériel contient de la fluorescéine. Cette substance rend également fluorescentes certaines zones de la macula, qui sont séparées par des zones sombres pigmentées.

    Figure 6. Angiographie à la fluorescéine, temps artério-veineux, oeil gauche

    Angiographie à la fluorescéine, temps artério-veineux, oeil gauche

    Artères et veines apparaissent blanches car comme le sang artériel, le sang veineux contient maintenant de la fluorescéine. L'aspect de la macula n'ayant pas changé on en conclut qu'il n'y a pas eu de diffusion de fluorescéine des vaisseaux sanguins à la macula.

La macula est une zone de la rétine qui ne renferme pas de vaisseaux sanguins. Elle est nourrie uniquement par les substances qui diffusent des vaisseaux qui l'entourent. Dans le cas présent cette diffusion ne se fait que dans la zone périphérique (celle qui est devenue fluorescente), au centre de celle-ci il n'y a pas eu d'apport sanguin, cette zone fovéolaire est atrophiée (apparait en sombre sur les clichés en noir et blanc).

Il n'y a pas de traitement connu.

Evolution

Affection peu évolutive, elle ne s'accompagne que d'une altération fonctionnelle modérée sous la forme d'une atteinte de la vision centrale.